Affiliated members

In the Beatitudes Family, connected to the Community, young people, couples, single people, deacons, and diocesan priests can live their daily lives according to the spirituality of the Community by taking on a commitment as “affiliated members.” There are several types of commitment and ways of belonging to the Beatitudes Family.

The disciples

of the lamb

It’s for young people ages 16 to 30. It is for young people who, having had a personal conversion experience, choose Christ as the only Lord and Master of their lives. They meet together regularly in a home and bear witness to their belonging to the Disciples of the Lamb through their faith and their concrete commitment in the Church and in society.

THE FRIENDS

OF THE LAMB

“They follow the Lamb wherever he goes.” (Rev 14:6)

The friends of the Lamb are lay members or clerics of all ages who want to live according to the spirituality of the Beatitudes. Making an annual commitment, they express their desire to lead a life of regular prayer based on the community liturgy and are committed to actively participating in the life and mission of the Community.

THE FRATERNITIES

OF SECULAR CLERKS

The members of these fraternities are diocesan or religious priests who wish to live the spirituality of the Community in their place of mission. They meet in local fraternity with priests of the Community to live fraternal times and common missions.

THEY

TESTIFY

also discover

BROTHERS AND PRIESTS​

THE CONSECRATED SISTERS

MARRIED AND CELIBATE LAY MEMBERS

I WISH TO RECEIVE YOUR NEWSLETTERS (in french)

**You can unsubscribe at any time at the bottom of each email (read the privacy policy)

“Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.”

Sr Thérèse de la Sainte Face

testimony of

Sr. Therese of the Holy Face

My name is Sr, Thérèse of the Holy Face (a reference to the face of Christ for the uninitiated). I am a French national from Guadeloupe (West Indies). I have been a member of the Community for 20 years. Jesus came and plucked me from university in Paris where I was studying mathematics.

From early childhood I received a basic religious education. When I left my island for mainland France I entered, at every level, into a phase of autonomy to which my faith was not imune: what sort of a Christian was I? Who was Christ for me? What importance did the Eucharist have in my life? Was it simply a tradition I had to carry on with?

With all these questions going through my mind, I came across a prayer group which became the channel of a significant spiritual experience. I discovered a living God not at all distant from my life. I can share two elements of that experience: in front of Jesus exposed in the Blessed Sacrament I tasted God’s infinite love for me, I had met Someone who loved me in a unique way. Furthermore, when a few members of the prayer group prayed for me, I saw my whole life in an instant and was made aware of God’s faithfulness at various moments of my life. I had touched something of God, something great and beautiful that nothing and nobody could rob me of. Not only was I convinced of God’s existence but I knew from within that He was in me and with me.

Faced with such Love a calling to religious life (first experienced at about 12 years of age) resurfaced in my heart: a desire to give my whole life to God in order to love Him and make His Love known.

During the time of discernment that followed I providentially met a person at the Faculty who was going on a retreat with the Community. I decided to go on that same retreat as well to find out God’s will for me. I have not been disappointed!

I was struck by the liturgy, the fervent praise expressed in this community, the quality of fraternal life, the beauty of God emanating from the very simple quality of life, as well as its evangelization outreach. I, therefore, chose the Community because it was apparent to me that my great desire to give myself to God could find its full expression in a life where contemplation and mission intermingled so strongly.

Religious life for me is a means to love to the full. It is a way that shows that God exists and that it is worthwhile to consecrate one’s whole life to Him. Every day I learn to surrender and let myself be enlightened by God and to become ever more available and ready to make Him known and loved. “The wind blows where it will. You hear the sound it makes but you do not know where it comes from, or where it goes. So it is with everyone begotten of the Spirit (Jn 3,8) . To follow Christ is an adventure: letting God constantly surprise us and remaining open to renewal in the Spirit…

 Sr. Therese of the Holy Face

témoignage de

Sr Klara Misericordia

 

Je suis née au Kazaskhstan… Eh oui, ce n’est pas fréquent de lire en français quelqu’un qui vient de si loin.

Ma famille n’était pas pratiquante. Avec une maman orthodoxe et un papa musulman, c’était difficile ! A sept ans pourtant, j’ai reçu le baptême orthodoxe. Mais à la maison, on ne parlait jamais de Dieu. C’est le drame du décès de mon frère (j’avais alors 16 ans), qui a commencé à faire cheminer ma famille. La perspective de la vie éternelle était une consolation pour nous.

Mon parrain, catholique, nous a tous entraînés à l’église. Les prêtres avaient formé une équipe de jeunes à qui ils confiaient de petites missions. Très vite, je passais presque tout mon temps libre à l’église, tout en continuant des études de comptabilité. Je ressentais une grande joie en participant à toutes ces activités (animation de messes, catéchisme, évangélisation, etc.).

C’est en 1999 que la Communauté des Béatitudes a lancé son premier Festival des Jeunes au Kazakhstan. Au cours d’une veillée de prière, alors que j’avais en tête le projet de me marier, j’ai senti que Jésus m’appelait à la vie consacrée ! La sœur qui a prié pour moi, a dit dans sa prière, exactement ce que je portais dans mon cœur ! Cependant, je lui ai dit : « Juste pour aujourd’hui » ! J’ai demandé à faire un séjour avec d’autres amies dans la maison qui venait de s’ouvrir à Kokchetav. Je me sentais chez moi ! C’est pendant l’adoration, à la chapelle de la Communauté, que j’ai fait LA RENCONTRE avec Jésus et que j’ai éprouvé le grand amour qu’Il avait pour moi.

Aujourd’hui, après dix-sept ans de vie communautaire, je rends grâce au Seigneur de m’avoir appelée et, chaque jour, je découvre la beauté de la vie consacrée à la Communauté des Béatitudes. La vie avec Jésus est une aventure quotidienne, pleine d’imprévus, de surprises, de bonheur et je rends grâce pour tout ce que le Seigneur ne cesse de faire dans ma vie.

Si le doute demeure en ton cœur, n’hésite pas, n’aie pas peur, Jésus comblera ton attente et te donnera au centuple !

Sœur Klara Misericordia

Sr Thérèse de la Sainte Face

testimony of

Sr. Therese of the Holy Face

My name is Sr, Thérèse of the Holy Face (a reference to the face of Christ for the uninitiated). I am a French national from Guadeloupe (West Indies). I have been a member of the Community for 20 years. Jesus came and plucked me from university in Paris where I was studying mathematics.

From early childhood I received a basic religious education. When I left my island for mainland France I entered, at every level, into a phase of autonomy to which my faith was not imune: what sort of a Christian was I? Who was Christ for me? What importance did the Eucharist have in my life? Was it simply a tradition I had to carry on with?

With all these questions going through my mind, I came across a prayer group which became the channel of a significant spiritual experience. I discovered a living God not at all distant from my life. I can share two elements of that experience: in front of Jesus exposed in the Blessed Sacrament I tasted God’s infinite love for me, I had met Someone who loved me in a unique way. Furthermore, when a few members of the prayer group prayed for me, I saw my whole life in an instant and was made aware of God’s faithfulness at various moments of my life. I had touched something of God, something great and beautiful that nothing and nobody could rob me of. Not only was I convinced of God’s existence but I knew from within that He was in me and with me.

Faced with such Love a calling to religious life (first experienced at about 12 years of age) resurfaced in my heart: a desire to give my whole life to God in order to love Him and make His Love known.

During the time of discernment that followed I providentially met a person at the Faculty who was going on a retreat with the Community. I decided to go on that same retreat as well to find out God’s will for me. I have not been disappointed!

I was struck by the liturgy, the fervent praise expressed in this community, the quality of fraternal life, the beauty of God emanating from the very simple quality of life, as well as its evangelization outreach. I, therefore, chose the Community because it was apparent to me that my great desire to give myself to God could find its full expression in a life where contemplation and mission intermingled so strongly.

Religious life for me is a means to love to the full. It is a way that shows that God exists and that it is worthwhile to consecrate one’s whole life to Him. Every day I learn to surrender and let myself be enlightened by God and to become ever more available and ready to make Him known and loved. “The wind blows where it will. You hear the sound it makes but you do not know where it comes from, or where it goes. So it is with everyone begotten of the Spirit (Jn 3,8) . To follow Christ is an adventure: letting God constantly surprise us and remaining open to renewal in the Spirit…

 Sr. Therese of the Holy Face

témoignage de

Sr Klara Misericordia

 

Je suis née au Kazaskhstan… Eh oui, ce n’est pas fréquent de lire en français quelqu’un qui vient de si loin.

Ma famille n’était pas pratiquante. Avec une maman orthodoxe et un papa musulman, c’était difficile ! A sept ans pourtant, j’ai reçu le baptême orthodoxe. Mais à la maison, on ne parlait jamais de Dieu. C’est le drame du décès de mon frère (j’avais alors 16 ans), qui a commencé à faire cheminer ma famille. La perspective de la vie éternelle était une consolation pour nous.

Mon parrain, catholique, nous a tous entraînés à l’église. Les prêtres avaient formé une équipe de jeunes à qui ils confiaient de petites missions. Très vite, je passais presque tout mon temps libre à l’église, tout en continuant des études de comptabilité. Je ressentais une grande joie en participant à toutes ces activités (animation de messes, catéchisme, évangélisation, etc.).

C’est en 1999 que la Communauté des Béatitudes a lancé son premier Festival des Jeunes au Kazakhstan. Au cours d’une veillée de prière, alors que j’avais en tête le projet de me marier, j’ai senti que Jésus m’appelait à la vie consacrée ! La sœur qui a prié pour moi, a dit dans sa prière, exactement ce que je portais dans mon cœur ! Cependant, je lui ai dit : « Juste pour aujourd’hui » ! J’ai demandé à faire un séjour avec d’autres amies dans la maison qui venait de s’ouvrir à Kokchetav. Je me sentais chez moi ! C’est pendant l’adoration, à la chapelle de la Communauté, que j’ai fait LA RENCONTRE avec Jésus et que j’ai éprouvé le grand amour qu’Il avait pour moi.

Aujourd’hui, après dix-sept ans de vie communautaire, je rends grâce au Seigneur de m’avoir appelée et, chaque jour, je découvre la beauté de la vie consacrée à la Communauté des Béatitudes. La vie avec Jésus est une aventure quotidienne, pleine d’imprévus, de surprises, de bonheur et je rends grâce pour tout ce que le Seigneur ne cesse de faire dans ma vie.

Si le doute demeure en ton cœur, n’hésite pas, n’aie pas peur, Jésus comblera ton attente et te donnera au centuple !

Sœur Klara Misericordia

témoignage de

Hajni et Tobias

Je m’appelle Hajni, j’ai 23 ans, suis hongroise et mariée depuis deux ans. Je viens de terminer mes études pour devenir institutrice en maternelle. J’ai connu la Communauté à l’âge de 13 ans à l’occasion d’un camp de jeunes à Homokkomarom (Camp Mont-Thabor)

C’est dans ce camp que j’ai rencontré pour la première fois mon mari, Tobias. Il a 27 ans et est informaticien. Tobias connaît la Communauté depuis son enfance parce qu’il a participé à plusieurs programmes communautaires avec ses parents depuis les années 90. Il se sent vraiment chez lui aux Béatitudes. Nous habitons à Piliscsaba, ville proche de Budapest. Actuellement nous attendons notre premier bébé. Nous aimons beaucoup randonner ensemble et nous participons à la vie quotidienne de notre paroisse.

Nous avons participé à la formation des Disciples de l’Agneau. La Communauté est devenue pour nous un lieu de ressourcement et un soutien dans la prière. Elle est aussi le lieu où nous pouvons exercer des apostolats : je chante dans la chorale pendant les camps de jeunes et mon mari aide pour les aspects plus techniques de l’organisation.

C’est pour ces raisons que nous nous sommes engagés comme Amis de l’Agneau en 2017. Cet engagement donne un cadre et un élan spirituel à notre vie en nous faisant goûter la bonté de Dieu et nous donne la possibilité de vivre authentiquement notre vie chrétienne dans la gratitude et la liberté.

Hajni et Tobias

témoignage de

Pauline

Devenir Disciple de l’Agneau répondait pour moi à un besoin profond d’unité et de sens : que ma vie avec le Christ ne soit plus seulement “vivante” aux Béatitudes quand j’y étais, mais dans tout mon quotidien. C’était aussi pour moi une manière de me rapprocher de cette Communauté que j’aime beaucoup et dans laquelle j’ai trouvé de quoi nourrir ma foi.

L’exigence de cet engagement n’est pas facile à tenir tous les jours, mais il me tire vers le haut. J’ai découvert combien il est léger de porter la croix du Christ, que nous recevons le jour de notre engagement. Les rencontres des Disciples à la Communauté sont toujours des temps de grâces où je peux puiser des forces nouvelles pour vivre ma foi au quotidien.
 
J’entame désormais ma troisième année en tant que Disciple, et je peux affirmer que ce n’est plus moi qui porte la croix, c’est elle qui porte ma vie.
Pauline
Clément

témoignage de

Clément

Dimanche 7 octobre, j’ai  renouvelé mon engagement de Disciple de l’Agneau. Voici pourquoi.

Parce que Jésus-Christ est mon seul Maître. De qui d’autre me mettrai-je à la suite ? Il est celui qui fait toute ma joie, la présence constante dans mon cœur qui reste quelques soient les difficultés, les moments de joie ou de doute. Lorsque toutes mes certitudes s’envolent, lorsque mes amis me manquent, lui est fidèle et il répond toujours quand je l’appelle. Il est le roc sur lequel j’ancre mon cœur, la quille qui stabilise ma vie. Il ne m’a jamais fait défaut.

Parce qu’en Jésus seul je trouve mon bonheur. Récemment, alors que je m’efforçais d’être vertueux (ça peut arriver), je me suis rendu compte que j’aurai beau être parfait, agir parfaitement, je ne serai pas pour autant comblé. La seule façon d’être comblé de bonheur est de vivre dans le Cœur de Jésus. Jamais je n’ai trouvé de bonheur comparable à celui que j’ai expérimenté quelques fois devant la Face du Seigneur durant l’adoration, ou durant la communion à la messe. Aucun bonheur n’égale celui de sentir la présence brûlante de Jésus dans son cœur. C’est dans le Cœur de Jésus que je m’épanouis, que je me découvre tel que le Père a voulu que je sois, que je me sens libre, connu, aimé. Cette présence qui m’habite est vivante, elle est aussi parole. A l’âge de huit ans (à force de demander), j’ai reçu la grande grâce de pouvoir entrer en dialogue avec Jésus, de discuter avec lui de façon intelligible. Aujourd’hui, douze ans après, une amitié très profonde s’est ancrée entre Jésus et moi, et de la surgit ma joie.

Parce que je veux encore recevoir les grâces que Dieu veut me donner. Plus je reçois, et plus mon désir grandi. Plus j’aime Jésus, et plus j’ai le désir de le connaître, d’approfondir ses mystères et de demeurer dans son amour. Plus je demande, et plus je reçois. Dieu a un tel désir de se faire connaître et de se donner ! Et il suffit de demander !

Enfin, je ne peux garder pour moi l’amour que Dieu a aussi pour les autres. Être Disciple de l’Agneau, c’est aussi être témoin visible de Jésus et de ce qu’il fait dans ma vie, pour que les autres voient quel grand amour Dieu veut leur donner.

Clément, 20 ans

témoignage de

Marie

J’ai 30 ans. Je suis mariée et mère de trois enfants de 5 ans, 3 ans et un nouveau-né. Mon mari n’est pas baptisé bien que nous nous soyons mariés à l’Eglise et que nos enfants le soient. Je suis enseignante en lycée.

J’ai fait mon premier engagement en tant qu’Amie de l’Agneau de la maison de Nouan-le-Fuzelier en février 2014. Depuis, je l’ai renouvelé chaque année.

C’est en 2005 que j’ai rencontré la Communauté des Béatitudes et le coup de foudre a été immédiat. Musicienne, j’ai tout de suite été séduite par les chants et la beauté de la liturgie. Au fil du temps, je me suis vraiment rapprochée de la Communauté et lorsqu’en 2007 la responsable du foyer que je fréquentais m’a parlé de cet engagement d’Ami de l’Agneau, cela m’a tout de suite parlé. Cet engagement correspondait exactement au lien que je voulais conserver avec la Communauté. Finalement, il en a été tout autrement et après un éloignement géographique et spirituel pendant quelques temps, j’ai retrouvé le chemin de la Communauté en 2011 à l’occasion des JMJ de Madrid. Et rapidement, l’appel à devenir Amie de l’Agneau s’est fait à nouveau sentir. Il m’est apparu essentiel à mon équilibre spirituel. Je me suis rendu compte que j’ai besoin de la Communauté pour me ramener toujours à Jésus et que c’était important pour moi d’avoir un rôle, une place pour la Communauté.

Au quotidien, cet engagement m’apporte un soutien sans faille, l’assurance d’avoir des frères et sœurs qui me portent dans leur prière et le plaisir de se retrouver vraiment en famille lors des weekends au foyer. J’ai aussi la joie d’avoir pu « exporter » les Soirées Pétales de roses dans ma paroisse : du coup chaque année en octobre, deux membres de la Communauté viennent animer avec moi cette veillée qui s’enracine maintenant depuis cinq ans dans la culture paroissiale !

Marie

Vivez l'Avent à
l'école des Saints

/

Inscrivez-vous pour suivre notre parcours viidéo