JMJ 2023… j’y étais ! Niels, 27 ans

1,5 million de jeunes aux Journées Mondiales de la Jeunesse de Lisbonne ! Parmi ceux-ci, 40 000 français ont participé à cette aventure qui marque une génération et 500 sont partis avec la Communauté. Revenus enthousiasmés, Martin, Charlotte, Pauline, Joséphine, Alban et Niels nous partagent leurs expériences durant ces JMJ. Aujourd’hui, Niels – qui a fait l’option « Moto » – nous relate son voyage humain et spirituel de la France au Portugal… en moto !

Vive la Moto, Vive Dieu !

Moi c’est Niels. J’ai 27 ans. J’ai découvert la Communauté à l’âge de douze ans lors d’un camp d’été. Et depuis deux ans, avec un ami (Lucien), on a lancé les Week-ends Jeunes Pros Béatitudes.

Étant tous les deux passionnés par l’aventure à moto, nous avons proposé cet été une route à moto pour rejoindre le Pape à Lisbonne. L’idée a plu et voilà que 7 jeunes adultes s’inscrivent pour partager cette route avec nous. Ensemble, on choisit un nom de groupe : « Ad Deum Per Machina », c’est-à-dire « À Dieu par la machine ».

Nous voilà donc 9 motards à prendre la route le dimanche 23 juillet, en direction de Rocamadour, où nous nous sommes rencontrés en chair et en os pour la première fois.

8 gars et une fille, âgés de 22 à 33 ans. Nos motos étaient aussi hétéroclites que nos caractères : plus ou moins extraverties, plus ou moins jeunes, plus ou moins vives et rapides, plus ou moins sages et prudentes, plus ou moins bruyantes… Qu’importe ces belles différences, très vite, il a fallu faire corps pour apprendre à vivre ensemble, mais surtout à rouler ensemble, sur 2000 km (à l’aller). Les plus expérimentés ont très naturellement apporté leurs conseils aux novices, tout en acceptant les premiers kilomètres à vitesse réduite. Mais tous vous diront, malgré l’inertie que cela impose, que le sentiment de rouler à 9 motos sur de belles routes sinueuses est un des sentiments les plus puissants qu’il est donné de à vivre à moto, peut-être même avant celui de la vitesse. Pour ma part, j’ai trouvé que cela rendait encore plus impressionnante la beauté de la Création !

Laudes et complies, que nous avions sur nos carnets de route préparés à l’avance par l’un des membres de l’équipe, ont également participé fortement à cette cohésion qu’il a fallu créer rapidement. Peut-être que c’était une première pour certains, de prier en groupe et de confier des intentions à voix haute (ou de recevoir celles des autres). Mais les cœurs se sont vite ouverts et dès lors, une très belle bienveillance s’est installée au sein de l’équipe.

S’en sont suivies 5 journées exceptionnelles de route à travers le sud de la France, l’Espagne et le Portugal : traversée des Causses, des Pyrénées par le col du Pourtalet, de déserts espagnols tels que las Bardenas Réales, veillée « scoute » autour d’un beau feu, nuit à Salamanque. Nous avons partagé ensemble de nombreux moments, dans une joie profonde qui pouvait se confondre avec de l’excitation parfois, mais qui a demeuré parmi nous tout au long de cette route, et même par la suite.

Bien entendu, il y eut également quelques petits pépins mécaniques et quelques frayeurs, cela était inévitable. Mais comme j’ai pu en faire l’expérience au cours de mes voyages, à chaque problème ou situation inconfortable, la Providence apporte un bon Samaritain et/ou son lot de grâces. C’est le charme aussi de partir avec des motos plus anciennes ou de laisser une partie du voyage non organisée. Des garagistes adorables, des lieux de bivouac parfaits, ou simplement de belles rencontres et des temps forts de cohésion, voilà ce qu’apportent ces petits désagréments.

Nous sommes finalement arrivés à Coimbra, fatigués certes, mais bien soudés, et heureux et fiers d’avoir atteint notre premier objectif ensemble. De nouveau il a fallu ouvrir nos cœurs pour laisser entrer de nouvelles personnes dans notre quotidien (500 !). Mais pour la plupart, il s’agissait aussi de découvrir la Communauté des Béatitudes, son charisme, la louange avec le Collectif, le Shabbat, les temps en frat, etc.

Puis est arrivé le temps des JMJ, que nous avons vécu entre motards principalement, mais très souvent partagé avec les belles personnes rencontrées au cours du Festival Open Heaven.

Unanimement, la plus exceptionnelle des rencontres cet été fut ce groupe de motards à Lisbonne que nous avons rencontré par hasard le samedi de la Vigile. Initialement nous cherchions une place pour garer nos motos. Chose pas évidente, surtout avec nos affaires dessus. Nous avions à peine cherché que soudainement un homme au scooter est venu à notre aide et nous invite à le suivre ! Certes, il nous trouva un super parking, mais en plus de ça nous furent convié au 15ème anniversaire d’un groupe de motards dont il était le leader et nous avons été très chaleureusement reçu. Un merveilleux exemple d’accueil et de générosité de cœur.

Nous avons pris la route du retour dimanche après-midi, suite à la messe d’envoi du Pape, sous 42°C, chacun ayant vécu ces JMJ de manière différente, mais tous heureux de nous retrouver à nouveau tous les 9 sur la route. Lors de notre avant-dernière soirée, nous avons pris le temps de partager chacun notre tour sur les jours passés ensemble, et plus particulièrement tous les 9, à moto. Chacun à son tour devait dire sa plus grande joie, sa difficulté, puis devait recevoir une qualité de la part de chaque motard. Pour ma part, j’ai trouvé que ce fut le plus beau moment de notre périple, car les différences de caractère se sont effacées un instant et chacun a su se livrer et recevoir. C’est un très bel exercice que je vous invite à faire en famille et entre amis également. Il n’y avait pas mieux pour conclure cette belle aventure ensemble.

Donc merci à vous 7 qui avez fait le pari de vous inscrire à cette route, souvent sans connaître un seul autre motard de l’équipe, et sans connaître la Communauté des Béatitudes. J’ai été très impressionné par votre courage, votre audace et votre bienveillance.

Ce fut un honneur et un plaisir de rouler à vos côtés.

Vive la Moto, Vive Dieu !

Longue vie à « Ad Deum Per Machina »

Niels

 

Retrouvez toutes les photos et vidéos sur nos Réseaux Sociaux : 

INSTAGRAM

RDV à Séoul en 2027 ! D’ici-là, prions pour tous les jeunes de l’Église universelle !

DÉCOUVRIR AUSSI LES TÉMOIGNAGES DE :

Joséphine.   Martin     Charlotte

 

 

Sr Esther

Sr Esther (française) est entrée à la Communauté en 2017. Elle travaille au service de la communication de la Communauté.

Thèmes

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Chaque année, Béatitudes Jeunes organise en France, deux week-ends « Pentecôte » pour les 18-30 ans (à Nouan-le-Fuzelier en Sologne et à Saint-Luc dans le Tarn). (…)

Je souhaite recevoir vos newsletters

    *Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

    Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.