JMJ 2023… j’y étais ! Martin, 24 ans

1,5 million de jeunes aux Journées Mondiales de la Jeunesse de Lisbonne ! Parmi ceux-ci, 40 000 français ont participé à cette aventure qui marque une génération et 500 sont partis avec la Communauté. Revenus enthousiasmés, Martin, Charlotte, Pauline, Joséphine, Alban et Niels nous partagent leurs expériences durant ces JMJ. Aujourd’hui, Martin – membre du Collectif Béatitudes – nous relate son voyage humain et spirituel au prisme du service durant ces JMJ.

Au service du Collectif Béatitudes

« Et si c’était vrai ? »

Voici les premiers mots que mon regard croise sur la coque d’un portable posé face à moi dans le bus.

Je m’appelle Martin, j’ai 24 ans, et suis jeune diplômé de management et philosophie. Connaissant bien la Communauté des Béatitudes et violoniste, j’ai répondu à l’appel d’une sœur et ai rejoint le Collectif pour le festival Open Heaven et les JMJ.

Le Collectif Béatitudes ? Un groupe de jeunes musiciens, photographes, techniciens, chanteurs désireux de mettre leurs talents au service de Dieu, pour aider à la beauté et conduire à la prière.

Et nous y sommes ! Coimbra 2023 ! Nous l’attendons depuis longtemps, ce festival Open Heaven (avec 500 jeunes des quatre coins du monde) précédant les JMJ où des milliers de jeunes vont se réunir à Lisbonne autour du Pape pour manifester leur attachement au seul nom qui sauve, Jésus !
Pendant ces deux semaines, le Collectif a alterné prière, repos, partages, répétitions… Tout dans un seul et unique but : permettre aux jeunes présents de vivre un cœur à cœur, une rencontre personnelle avec le Christ, à travers la louange et la liturgie ; un temps où l’âme fond d’amour devant son Dieu, un temps de dialogue privilégié où la créature peut dire avec tout l’intime de son être combien elle aime son Créateur.

Lors du festival à Coimbra, cette réalité a aussi pu être vécue en petites fraternités, nous reliant à ce que vivaient les Apôtres autour de Jésus. À l’écoute quotidienne de la Parole par l’Eucharisie et la lectio divina, nous avons pu vivre l’unité et la vie commune. Oh, elle n’est pas toujours facile, mais avec des pardons répétés, des actes d’humilité concrets, des marques de tendresse et d’amitié, des regards malicieux et des sourires en coin, nous avons su surmonter les faiblesses humaines pour vivre dans la joie de Dieu. Les prêtres, fidèles à leur vocation, toujours présents, ont confessé sans relâche des âmes désireuses de se rapprocher de Dieu. Quelle immense joie de voir, de derrière nos piètres micros, des dizaines de tâches violettes donnant inlassablement le sacrement de la Réconciliation !

Puis vinrent les JMJ au cœur de la capitale portugaise. Moments d’effervescence, promenades interminables devant les façades colorées, éclats de rires et mélodies des quatre coins du monde fredonnées dans les rues ! Au-delà de la barrière de la langue, une vraie communion s’établit autour du nom de Jésus. Ce nom, le Collectif l’a chanté devant 1500 personnes lors d’un concert le soir dans la ville lors du festival de la jeunesse : Yeshua… Après un temps de louange et de joie expressive, l’atmosphère du concert est devenue intérieure, délicate, priante. Par des notes aux accents plus doux, la suave présence de l’Esprit a imprégné nos êtres et, comme tous ces jours passés, quelque chose s’est passé, mystiquement, silencieusement, dans le secret des cœurs.

Quelque chose s’est passé, je peux le dire, personnellement. En tant que jeune musicien, je voulais de la qualité. La qualité musicale, je l’ai eue, et au-delà de mes attentes ! Mais encore au-delà de ça, j’ai pu expérimenter d’une nouvelle manière l’amour de Dieu à mon égard. À travers des discussions d’une profondeur insoupçonnée, l’ambiance festival est devenue pour moi terreau à une conversion, un retour vers le Père. Dieu m’a donné la grâce, au cœur de l’excitation, de me sentir d’une faiblesse et d’une vulnérabilité extrêmes, par les paroles d’un frère en Christ qui sont venues me frapper en plein cœur. Grâce de conversion, oui ! Car quoi de mieux que de se sentir tout petit pour que je comprenne que tout est dans Sa main, et que sans Lui je ne m’en sortirai pas ? Sous mes grands sourires et mon sentiment de tout maîtriser, le Seigneur a frappé doucement à ma porte et m’a redit avec une infinie tendresse « Tu as besoin de Moi. Et Moi, Je suis là pour toi car Je t’aime et ne t’abandonnerai jamais ».

Au cours de ces JMJ, par la présence de l’ami, j’ai rencontré Dieu, un Dieu qui se veut Amour et Relation Personnelle. Un Dieu qui est Amour et Relation Personnelle.

Et si c’était vrai …?

Martin

 

Retrouvez toutes les photos et vidéos sur nos Réseaux Sociaux : 

INSTAGRAM

RDV à Séoul en 2027 ! D’ici-là, prions pour tous les jeunes de l’Église universelle !

 

DÉCOUVRIR AUSSI LES TÉMOIGNAGES DE :

Joséphine.   Niels    Charlotte

Sr Esther

Sr Esther (française) est entrée à la Communauté en 2017. Elle travaille au service de la communication de la Communauté.

Thèmes

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

    *Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

    Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.