Congrès Mission : Transformer, Inspirer et Agir !

Dix jours après la clôture du Congrès Mission de l’édition 2023, les cœurs sont encore brûlants d’ardeur et de désir pour annoncer le Christ ! Les témoignages de Fr. Samuel (Toulouse), Fr. Jean-Philippe (Tours) et Sr Bibiane (Nantes) reflètent la richesse du Congrès Mission, un événement qui éveille les cœurs à l’urgence de la mission, renforce les liens communautaires et donne à voir une Église créative ! Si vous n’y étiez pas cette année, rendez-vous pour les prochaines éditions, à Paris en 2024, et dans chaque région en 2025 !

Fr. Samuel au Congrès Mission de Toulouse

Cette année, comme il y a deux ans, le Congrès Mission s’est déployé dans différentes villes de France, dont Toulouse pour le Sud-Ouest. Il s’agissait pour moi d’une découverte, puisque je n’avais encore jamais assisté à cet événement d’Église. Une vingtaine de frères et sœurs de notre maison de Blagnac se sont déplacés pour l’occasion.

Lors de la veillée d’ouverture à la cathédrale, il nous a été proposé de méditer sur le mystère de la Croix du Christ, notamment à travers le chapitre 12 selon saint Jean : « si le grain de blé tombé en terre ne meure… » . Des questions sont venues nourrir notre réflexion : quelle place j’accorde à la Croix dans ma vie, comment je peux annoncer à quelqu’un qui souffre le Christ mort et ressuscité. Ce temps de louange, de prière et de méditation s’est conclu par un moment d’adoration eucharistique.

Quelques membres de la Communauté furent sollicités pour animer un temps de prière samedi et dimanche matin, ainsi que des ateliers. De très nombreuses tables rondes et ateliers étaient de fait proposés tout au long du week-end : la mission se déclinait selon différents thèmes transversaux, tels que la compassion, l’évangélisation des musulmans, la catéchèse, ou encore la pastorale des couples.

Nous occupions également un stand dans le « village » qui était dédié à toutes les réalités et à tous les mouvements ecclésiaux implantés dans le Sud-Ouest de la France. Ce fut une belle opportunité d’entrer en contact avec les chrétiens présents au Congrès, mais aussi avec des acteurs de la vie de l’Église dans la région : consacré(e)s, prêtres et laïcs.

Samedi, nous avons eu la joie d’animer une soirée « Pétales de rose » dans une église du centre-ville de Toulouse. Environ la moitié des participants venaient pour la première fois à ce genre de soirées ; ce fut un temps de prière paisible et simple, à l’image de notre petite Thérèse à l’intercession de qui nous nous sommes confiés !

Ce qui m’a le plus touché durant ces jours est sans doute la beauté et la force de la communion ecclésiale : tout le monde était à sa place, heureux de partager son expérience missionnaire et de vivre ce temps ensemble. Je crois que le sommet de cette belle communion fut atteint durant la messe de clôture, le dimanche après-midi, lorsque, après avoir professé notre foi, nous avons tous été invités à prier les uns pour les autres, selon la mission que le Christ, par son Église, nous a confiée. Ceux qui étaient concernés par la mission qui était annoncée au micro se levaient, et les autres posaient leurs mains sur leurs épaules, tandis que l’évêque qui présidait l’eucharistie, Mgr Bestion, adressait au Seigneur une prière pour eux.

Ce temps de prière, et, au-delà, tout le Congrès Mission, a été une occasion unique d’être ressourcé et « reboosté », personnellement et communautairement, pour vivre de l’Évangile et en répandre la saveur autour de nous !


Fr. Jean-Philippe au Congrès Mission de Tours

C’est à Tours que se retrouvaient cette année les chrétiens missionnaires de la région centre. 1300 participants avaient répondu à l’appel d’une équipe organisatrice sans expérience (en 2021, c’était à Orléans) mais très motivée et de haute qualité !

Trois évêques (ceux de Tours, Chartres et Orléans) ont honoré le Congrès de leur présence, de leur belle prédication et de leurs encouragements chaleureux.

Nous avons été bien sollicités pour des ateliers divers, aussi bien auprès de la journée des lycéens que pour les adultes ; et ce, sur des thèmes aussi variés que la Parole de Dieu, la prière comme moteur de la mission, le concept « Foot for God » et les missions en banlieues, la ré-évangélisation des dévotions populaires et du culte des reliques, les fraternités In Christo, la présence aux souffrants, …
Dans ces ateliers, comme dans les très abondantes rencontres informelles sous l’estival soleil d’octobre, les 7 frères et sœurs (des trois branches) de notre maison de Nouan ont reçu un accueil chaleureux et des échos très touchants de la part de ceux qui avaient profité de nos actions apostoliques. Nous mesurons avec joie, dans ces rencontres, le nombre de personnes qui ont vécu des moments spirituels déterminants dans leur chemin avec le Seigneur grâce aux retraites à Nouan ou lors de missions chez eux.

Mais notre plus grande joie pour ce Congrès-Mission de Tours, c’est la très belle présence musicale qu’ont assurée les jeunes du « Collectif Béatitudes », sollicités non seulement pour l’animation musicale de la journée des lycéens, mais aussi pour la totalité des temps en plénière : veillée d’accueil, les deux eucharisties et la plénière finale. La musique et la louange de cette douzaine de musiciens et techniciens ont été unanimement appréciées. Nous avons été particulièrement touchés par les compliments et les remerciements des responsables et de Mgr Jordy, évêque de Tours, pour leur belle présence et leur témoignage. En fin de Congrès, le nom du « Collectif Béatitudes » a été honoré et applaudi sans aucune retenue. Nous sommes fiers de ces jeunes et prions le Seigneur de leur ouvrir encore bien des portes pour annoncer Son nom et laisser Son Esprit renouveler son Eglise.

Nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative géniale d’Anuncio avec le Congrès Mission annuel !


Sr Bibiane au Congrès Mission de Nantes

Tout comme à la Rochelle, où j’avais animé deux ateliers il y a deux ans, cette année nous en avons également animé deux.

Je dis « nous » car j’avais sollicité des membres des frats In Christo de Vertou et de Clisson pour animer un atelier sur ce qu’est « In Christo ». Christine et Valérie se sont remarquablement bien accordées pour transmettre l’essence de ces fraternités. Elles ont d’abord commencé par faire participer les personnes présentes en leur distribuant à chacune un petit papier sur lequel elles devaient dire ce qu’évoquait pour elles, le mot « fraternité ». A partir des réponses, elles ont pu exposer en 5 points, les 5 piliers de la vie des frats. Passionnées toutes deux, elles ont passionné l’auditoire, ce qui a entrainé un bon temps de questions/réponses.

Puis le dimanche matin, Jean et Catherine, amis de la Communauté de notre maison des Sables d’Olonne, ont animé l’atelier sur le Parcours « Tobie et Sara ». L’ayant eux-mêmes vécu pour eux et désireux de s’y investir depuis, leur témoignage a été précieux et percutant.  Une salle pleine a, là aussi, été très intéressée par cette proposition assez singulière parmi tout ce qui se fait en matière d’accompagnement des couples. Beaucoup de questions et déjà des inscriptions pour le futur parcours du mois d’avril aux Sables.

Ce que je retiens de ce Congrès Mission, c’est la vitalité et la jeunesse de notre Eglise qui sait se renouveler même dans la tourmente. C’est la présence de nombreux jeunes qui osent s’engager et qui n’ont pas peur d’utiliser les moyens modernes de communication pour rejoindre toute personne en attente de salut. C’est la richesse des propositions de toute sorte, au cours de ces deux jours, que ce soit lors des tables rondes, des ateliers ou des veillées. Chacun a pu butiner dans cette « foire aux idées » et repartir « boosté » pour la mission.

Enfin, ce sont toutes les rencontres que j’ai faites, les échanges que j’ai eus et qui sont autant de raisons d’espérer en l’avenir de notre Eglise et de notre monde.

Le champ de l’annonce de l’Evangile est vaste mais les ouvriers ne manquent pas d’idées pour semer leur générosité et préparer la moisson de demain.

DÉCOUVRIR LA DIMENSION MISSIONNAIRE À LA COMMUNAUTÉ

Sr Esther

Sr Esther (française) est entrée à la Communauté en 2017. Elle travaille au service de la communication de la Communauté.

Thèmes

,

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

    *Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

    Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.