On ne naît pas père, on le devient !

Chaque année, à l’occasion des ordinations sacerdotales célébrées autour de la fête des saints Pierre et Paul, la branche des frères de la Communauté des Béatitudes publie une Lettre à l’attention de ses amis. Dans l’éditorial, le Père Jean-Uriel, responsable général des frères méditait sur la paternité des prêtres. Nous vous partageons ses lignes. Vous pouvez aussi lire toute la Lettre en cliquant sur la Lettre des Frères plus bas.

« On ne naît pas père, on le devient », nous dit le pape François en parlant de saint Joseph (Patris Corde n°7), qui a dû apprendre à être père, pas après pas. Il s’est mis à l’écoute du Seigneur avec confiance et a su s’adapter aux difficultés et aux imprévus, malgré les angoisses et les incertitudes : voyage à Bethléem, manque de place à l’auberge, fuite en Égypte, disparition de Jésus à 12 ans…

En tant que père adoptif, Joseph a une relation privilégiée avec Jésus, il l’accompagne, le voit grandir « en sagesse, en taille et en grâce » (Lc 2, 52). Il est pour lui « l’ombre sur la terre du Père Céleste. Il le garde, le protège, ne se détache jamais de lui pour suivre ses pas. » (P. C. n°7)

De la même façon, les prêtres, appelés à exercer une paternité spirituelle, ne « naissent » pas pères le jour de leur ordination sacerdotale. Ils le deviennent petit à petit, au contact des personnes qu’ils accompagnent sur leur chemin, en particulier dans les moments clés de leur vie. Ils sont là pour nous aider à grandir dans notre vie spirituelle et humaine, nous guider vers Dieu, nous soutenir dans nos épreuves, nous conseiller, nous écouter avec bienveillance. En nous communiquant la miséricorde et la tendresse de notre Père Céleste, ils font eux-mêmes l’expérience de la paternité ; saisis de compassion et de tendresse, ils reçoivent peu à peu un cœur de père.

La paternité est un chemin d’appauvrissement, de dépossession de soi, le chemin des Béatitudes, pourrait-on dire. Comme saint Joseph, nos prêtres sont bien souvent « l’homme qui passe inaperçu, l’homme de la présence quotidienne, discrète et cachée, un intercesseur, un soutien et un guide dans les moments de difficultés » (Patris Corde – introduction). Notre monde et l’Église ont bien besoin de cette figure paternelle qui nous rend libres et nous conduit à la vie. Prions donc le Père de nous envoyer des prêtres au cœur de père !

P. Jean-Uriel Frey
Responsable général
des frères

Lettre des Frères

ÉTÉ 2021

Fr. Jean-Paul
Nouveau prêtre

Le frère Jean-Paul a été ordonné prêtre le 26 juin 2021 à Libreville (Gabon). Médecin…

Hervé Pichon

Hervé Pichon est marié et père de famille. Membre laïc de la Communauté des Béatitudes depuis 1996, il travaille au service de la communication et du site internet de la Communauté.

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.

L'été avec les Béatitudes

Se ressourcer cet été en famille, en couple ou individuellement,
entre jeunes ou enfants...