25 ans de présence en Nouvelle Zélande !

Jubilé des 25 ans de présence de la Communauté des béatitudes en Nouvelle Zélande
et inauguration du sanctuaire Notre Dame de Fourvière à Leithfield.

A l’occasion du Jubilé des 25 ans de la présence de la Communauté des Béatitudes en Nouvelle Zélande, en la veille de la Solennité de l’Immaculé Conception, 450 personnes étaient réunies dans les jardins du Centre Spirituel de la Communauté à Leithfield près de Christchurch, pour l’ouverture du Sanctuaire Our Lady of Fourvière, qui devient ainsi le premier lieu de dévotion mariale de l’Ile du Sud de la Nouvelle Zélande.
Au début de la célébration, Monseigneur Patrick Le Gal, évêque auxiliaire de l’Archidiocèse de Lyon, et ancien recteur du sanctuaire de Fourvière, a dévoilé une statue de Marie, venue de France, réplique de « La Vierge Dorée », qui trône au sommet de la Basilique de Lyon.
Fourvière à une forte signification pour nous tous, peuples d’Océanie, car c’est en ce lieu que la vénérable Suzanne Aubert, Monseigneur Pompallier, Saint Pierre Channel, et tant d’autres saints missionnaires, consacrèrent leur mission à la Sainte Vierge avant de partir évangéliser nos rivages.

Monseigneur le Gal, qui en ce jour-là fêtait son anniversaire d’ordination sacerdotale et sa consécration épiscopale, s’adressa aux fidèles en ces mots ‘’bien que la statue de Notre Dame à Leithfield soit plus petite que celle de la Basilique, j’ai noté qu’ici en Nouvelle Zélande, vos cœurs sont tout aussi large que ceux des Lyonnais’’.
Monseigneur Le Gal présenta ensuite un cadeau tout spécialement emporté dans ses bagages depuis Lyon – une belle peinture du XIXème siècle représentant une jeune femme en prière demandant l’intercession de notre Dame de Fourvière. Il a alors expliqué que cette jeune femme comme une multitudes d’autres fidèles qui avaient prié au Sanctuaire, offraient ensuite ces ‘ex voto’ en remerciement des grâces et des miracles reçus. Cette peinture en particulier fut offerte au sanctuaire, à peu près à la même époque où Monseigneur Pompallier et ses missionnaires partirent évangéliser la Nouvelle Zélande.

Monseigneur Paul Martin, évêque de Christchurch, a béni la statue et, dans son homélie, il a insisté sur l’importance de porter l’Evangile ‘jusqu’aux extrémités de la Terre’. Puis de s’adresser à Monseigneur Le Gal avec un sourire, ‘je sais que maintenant vous avez une idée de ce que cela veut dire’. Monseigneur Paul Martin a exhorté les fidèles présents à être des missionnaires pour leurs familles et leur communauté, à l’image de tous ceux qui ont apporté la lumière du Christ dans nos îles lointaines.

« La fête des Lumières »

A l’image de ce qui se vit à Lyon chaque année, à la nuit tombée, tous les fidèles, cierges en main, accompagnèrent en procession le Saint Sacrement, depuis la Chapelle de la Communauté jusqu’au nouveau sanctuaire. Là tous adorèrent le Christ Eucharistie sous le ciel étoilé de la Croix du Sud, et ce jusqu’à l’aube.
Cette procession marqua joyeusement l’ouverture de la première ‘fête des lumières’ de Fourvière Leithfield, qui sera dorénavant un rendez-vous annuel dans ce beau lieu marial pour les fidèles du diocèse de Christchurch et d’ailleurs.
Nous confions à Marie la nouvelle évangélisation de ce pays, et espérons qu’elle attirera de plus en plus de cœurs à Jésus.
Soeur Thérèse, responsable de la Communauté des Béatitudes en Nouvelle Zélande, a réaffirmé à tous les fidèles réunis, que ce sanctuaire marial sera un lieu de paix et d’unité, où tous, tout particulièrement les familles, pourront venir se reposer, pique-niquer et prier pour se laisser attirer vers Jésus par le cœur de Marie, Mère de la Lumière.

 

 

©Photos Sarah Blair

Thomas Pradie

Thèmes

, ,

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Nous souhaitons apporter quelques éclaircissements concernant les situations évoquées dans de récents articles de presse. Nous pensons d’abord à la souffrance des personnes concernées (…)

Je souhaite recevoir vos newsletters

    *Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

    Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.