300 saints en puissance pour le Nouvel An !

Publié le 08 janvier 2019

Du 28 décembre 2018 au 1er janvier 2019, 300 jeunes et communautaires ont décidé de se rassembler à Nouan-le-Fuzelier. Objectif : passer la nouvelle année ensemble et en Dieu. Immersion en plein cœur de la Sologne, à l’école de la sainteté du Christ…

230 jeunes (18-35 ans), 70 communautaires : véritable bain de foule à Marthe et Marie de Béthanie, pour la retraite du Nouvel An. Au menu de ce réveillon de 4 jours : enseignements, messes, louanges et effusion de l’Esprit, veillées de prières et adoration de nuit, lectio divina et partage en frat’ … mais aussi, ateliers, spectacles, sport, danses d’Israël, repas de fête, papotes autour du feu et autres bœufs musicaux, avec la gratte, instrument incontournable !

Un petit flash-back pour ceux qui y étaient… et juste un aperçu pour ceux qui n’ont pas pu venir…

 

Le thème ? La sainteté. « Nous sommes tous des pauvres types, seul Dieu est saint, seul Dieu rend saint », assénait d’emblée Mgr Gobillard, notre invité de marque. « On ne vous demande pas d’être capable d’être saint, on vous demande de l’être », poursuivait l’évêque auxiliaire de Lyon.

L’auteur de « Aime et ce que tu veux, fais-le » a marqué les esprits par son franc-parler et sa simplicité. Nul tabou sur la sexualité ou sur l’Eglise, en cette période troublée (lire plus bas). Pour autant, ses paroles étaient toujours empreintes de respect. Ses messages, concrets, au plus près de la réalité, avec force exemples et témoignages. De quoi être rejoint et vivre saintement son quotidien.

Une Eglise poussiéreuse, vraiment ?

Ainsi, d’aucuns ont pu être marqués par la fraîcheur des enseignements, loin de l’image poussiéreuse d’une vieille Eglise sur le déclin, au message inadapté. Non : à l’image de Mgr Gobillard, comédien et musicien à ses heures perdues, les successeurs des apôtres sont des hommes comme tout le monde, avec les mêmes angoisses et les mêmes combats. Des hommes connectés, au courant de ce que vivent leurs semblables. En bref, des hommes incarnés. Comme le Christ lui-même.

Tous dans le même bateau ! La sainteté n’est pas l’affaire de quelques parfaits : elle est proposée à tous. La sainteté n’a rien à voir avec un quelconque passé, si sulfureux ou exemplaire soit-il, ou un futur rêvé et idéalisé : elle est pour maintenant. La sainteté n’est ni négation ni libération de soi-même en son entier mais acceptation et offrande de soi-même : elle fait, refait et parfait ce que je suis. La sainteté, enfin, n’est pas une affaire personnelle et extérieure (« Ne dites jamais d’un être vivant : celui-ci est en odeur de sainteté ») : elle trouve sa source et son achèvement dans le Christ lui-même et son Eglise. Particulièrement dans l’oraison, l’a répété Mgr Gobillard. Tous appelés à être saints, tous appelés à rayonner de la présence de Dieu !

 

Pour aller plus loin : Sainteté rime-t-elle avec sexualité ?  

Un évêque qui parle de relations sexuelles, de masturbation et de porno, c’est possible ? La preuve nous en a été donnée par la bouche même de Mgr Gobillard. En bon connaisseur : il a étudié de près la gynécologie. Voici quelques paroles libérantes pour nombre de jeunes blessés dans leur corps et dont le porno n’a plus vraiment de secret…

  • « Une pensée impure, si immonde soit-elle ? Une envie incontrôlable ? Des fantasmes honteux ? Ne les chassez pas ! Sinon ils reviendront au galop. Remettez-les simplement dans les mains du Christ, sans vous crisper. Dieu s’en occupera. »
  • « Votre corps réagit devant la beauté de telle ou telle personne ? Réjouissez-vous, c’est dans l’ordre des choses et c’est bon, car c’est signe de vie. »
  • « Aujourd’hui, on s’extasie devant les premières règles de sa fille : « Ô ma chérie, tu es une femme ! » Et c’est beau. Les pères devraient réagir de la même manière quand leurs fils ont leurs premières éjaculations nocturnes. Quand ils expulsent ce germe de vie. C’est tellement grand et magnifique ! »
  • « La pudeur ? C’est la marque de l’intégration de toute notre sexualité dans notre être. Nous ne sommes ni des anges, pur créatures spirituelles ; ni des animaux, pur corps soumis aux instincts. Nous sommes corps, intelligence et esprit. Vous en retirez un, et c’est le désordre. »

 

Quelques souvenirs vidéos

Embarquez pour la veillée Effusion de l’Esprit Saint…

 

« Hine ma tov uma naïm shevet ahim gam yachad » – Qu’il est bon pour des frères de demeurer ensemble – Ps. 113

 

Passage de l’année 2019 avec l’Alleluia de la messe de Saint Michel chanté de tout cœur par plus de 200 jeunes

 

Témoignages et photos

Vianney Repain

Articles qui peuvent vous intéresser

Camp Ski et prière… la glisse en louange !

Du 24 février au 2 mars 2019, une vingtaine de jeunes 18-30 ans ont vécu un Camp Ski et Prière dans les Pyrénées, accueilli par la Communauté des Béatitudes de

Partir en pèlerinage au Liban

Le saviez-vous ? Le Liban est aussi une terre biblique ! Plus qu’un pèlerinage, la Communauté des Béatitudes de Nay vous propose du 20 au 30 novembre 2019 une retraite

Mois de mai, mois de Marie

Marie est vénérée dans l’Eglise, particulièrement durant le mois de mai. Partout en France, des chrétiens se retrouvent pour des pèlerinages aux multiples oratoires qui lui sont dédiés. Mari

Articles les plus lus

L’abbaye Saint-Martin du Canigou au JT de TF1…

Au cœur des Pyrénées-Orientales, l’abbaye Saint-Martin du Canigou est nichée sur un éperon rocheux à plus de mille mètres d’altitude. Un site exceptionnel que l’on peut visit

professions

Quatre nouveaux profès sous le regard de l’Immaculée

En cette belle solennité de l’Immaculée Conception, quatre de nos frères et sœur faisaient profession perpétuelle des vœux de pauvreté, chasteté et obéissance selon la règle de la Comm

Duc in altum – séjour à l’étranger

Partout dans le monde la Communauté des Béatitudes t’accueille. Séjours à l’étranger de 1 à 8 mois Avance au large ! Quitte la France et rejoins une de nos maisons

“Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.”