L’année de « stage » pour vérifier l’appel aux Béatitudes vient de démarrer.

En ce début septembre, la Communauté vient d’accueillir dans ses foyers 29 jeunes hommes et femmes pour une année de « stage », temps de formation et de discernement pour vérifier leur appel à entrer aux Béatitudes.

Chaque année la Communauté a la joie d’accueillir entre 25 et 35 « stagiaires » de tous horizons dans ses foyers de France, Belgique, Suisse, Allemagne, Tchéquie, Hongrie, du Vietnam, des Etats-Unis, de R.D. C., du Gabon ou d’autres encore.

Cette année de stage est la première étape de discernement à la Communauté, une étape importante. En principe, le ou la stagiaire a déjà une idée de son appel particulier et de la branche qu’il souhaite intégrer (branches consacrées ou branche laïque) mais tous suivent le même parcours durant cette année.

Dès le départ, une attention toute particulière est portée sur la formation. Le stage se fait dans l’un de nos foyers où, si possible, les trois branches (frères, sœurs et laïcs) sont présentes. Pour les laïcs qui le souhaitent, une formule plus souple est proposée avec la formation commune à distance en deux années. Elle se fait sur leur lieu de vie mais avec une fréquentation régulière d’un foyer.

La vie communautaire formatrice

La vie communautaire elle-même est extrêmement formatrice, d’autant plus pour une Communauté dont le charisme est la communion des états de vie. Cette vie communautaire très riche se déploie en temps liturgiques, temps de prière personnelle, de lectio divina, de travail, de services et d’accueil, de partage fraternel et de fêtes, et aussi d’accompagnement. Autant d’occasions d’être éduqué dans la foi et dans le don de soi par l’action du Saint-Esprit à travers les frères et sœurs.

Mais la foi, qui est toujours première, a besoin d’être nourrie par la raison : foi et raison marchent de pair. C’est pourquoi, outre la vie communautaire, un programme d’études est également mis en place avec des heures de cours et du travail personnel.

Durant le stage, l’accent est mis sur la découverte du charisme et de la spiritualité de la Communauté : les racines, avec l’expérience de Pentecôte et la dimension eschatologique, qui se déploient dans trois directions : la vie contemplative à l’école du Carmel, la vie fraternelle et la vie apostolique avec les dimensions de l’annonce de la Parole, des œuvres de compassion et du témoignage par l’art et la beauté.

Un approfondissement du catéchisme est également proposé. Une session sur la connaissance de soi vient compléter ce programme. Chacun est encouragé à se laisser sans cesse former pour toujours davantage ressembler au Christ et le servir le plus fidèlement possible.

Et après ?

A l’issue de cette année, la plupart des stagiaires voient leur appel se confirmer et font le pas suivant dans la Communauté, signifié par la réception de la croix communautaire (cf. photo d’en-tête). Ils commencent alors le postulat dans les branches consacrées ou le temps de probation dans la branche laïque.

Quelle joie de voir que le Seigneur appelle des jeunes hommes et femmes à Le suivre de plus près dans une vie évangélique aux Béatitudes !

Accompagner et former ces jeunes vocations que Dieu nous confie, en vue de la mission au cœur de l’Eglise, représente un coût important pour lequel nous avons besoin d’aide. Pour nous soutenir… c’est par ici !

Et avant le stage ?!

Vous vous demandez comment faire pour discerner un appel aux Béatitudes ? Lisez attentivement cette page, en particulier le dernier paragraphe qui vous explique comment s’y prendre…!

Martine Michel

Avec son mari Jean-Claude, Martine Michel est membre de la Communauté des Béatitudes depuis 45 ans. Ils ont trois garçons et six petits-enfants. Ils sont médecins tous les deux et Jean-Claude est diacre permanent, directeur de l’Association Alliances Internationales qui soutient les œuvres de compassion de la Communauté. Martine travaille avec lui, elle est également responsable de la formation des stagiaires de la Communauté et de celle des membres laïcs. Elle a complété sa formation de médecin par un diplôme d’éthique biomédicale ce qui lui donne l’occasion d’intervenir sur des sujets concernant la vie.

Thèmes

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.

Vivez l'Avent à
l'école des Saints

/

Inscrivez-vous pour suivre notre parcours viidéo