Quelques initiatives de la Communauté confinée

Publié le 10 avril 2020

Comme vous tous, les frères et sœurs de la Communauté des Béatitudes doivent s’adapter à la situation particulière que nous vivons actuellement. Puisque l’accueil des personnes extérieures n’est plus possible, chaque foyer de la communauté a réfléchi à la manière de pouvoir rester en lien avec nos amis, proches, habitués de nos temps de prière, ou voisins, avec une attention particulière envers les personnes seules ou isolées. C’est ainsi que de multiples initiatives ont vu le jour, chacun rivalisant d’inventivité dans cette situation inédite !

Une intercession renforcée

Ayant conscience que beaucoup comptent particulièrement sur notre prière en ces temps difficiles, la Communauté des Béatitudes met à profit cette période pour renforcer son intercession pour le monde. En de nombreux lieux, un chapelet ou un temps d’adoration quotidien est spécialement dédié aux intentions qui nous sont confiées, beaucoup se lèvent la nuit pour un temps d’adoration ou pour chanter les matines, certains foyers ont choisi un jeûne hebdomadaire supplémentaire.

Beaucoup de nos foyers font des processions du Saint-Sacrement  pour bénir tous les habitants des pâtés de maisons ou des quartiers entourant nos foyers. Ainsi, au Pérou, notre frère Etienne juché sur un triporteur fait régulièrement le tour de la ville de Callao en élevant le Très-Saint Sacrement.

Partout où cela est possible, nos églises et chapelles sont restées ouvertes en dehors des liturgies avec les précautions nécessaires, le Saint-Sacrement est exposé pour que ceux qui le souhaitent puissent venir se ressourcer auprès du Seigneur.

Soutenir les plus isolés

Le foyer des Essarts, près de Rouen, a écrit une lettre exprimant sa proximité et communion de prière à l’Ehpad de son quartier, proposant de rester en contact épistolaire avec ceux qui le souhaitent. Les frères et sœurs ont également déposé dans la boite aux lettres de leurs voisins un courrier disant qu’ils prient pour chacun d’eux, sont disponibles si ceux-ci ont besoin d’aide, avec un coupon-réponse où les voisins peuvent inscrire leurs intentions de prière ou le nom des malades qu’ils connaissent.

Les sœurs consacrées de la maison d’Autrey, ont quant à elles, organisé un chapelet-relais quotidien avec les autres consacrés du diocèse.

Rester en communion

Le foyer de Venthône en Suisse a choisi d’envoyer tous les dimanches et pour les grandes fêtes une vidéo à leurs amis et proches avec une pièce musicale jouée par les sœurs puis un petit extrait de l’homélie du jour. Ailleurs, la courte exhortation hebdomadaire envoyée par la Communauté à tous les paroissiens est accompagnée d’un « devoir », une action concrète à accomplir, une prière spécifique…

Les réseaux sociaux, Whatsapp, Skype, nos sites internet sont également largement mis à contribution pour rester en communion, relayer les informations paroissiales et diocésaines et soutenir la vie de prière. Ainsi, parmi d’autres, nos foyers du Liban, de Tchéquie, de Slovaquie, de Suisse allemande, ont mis en place une retraite Triduum pascal en ligne, via internet et les réseaux, avec des enseignements en direct puis des exercices à faire et des thèmes de méditations personnelles. Un autre foyer envoie quotidiennement une petite méditation sur la Lectio Divina du jour, d’autres encore diffusent des modèles de liturgie domestique autour des lectures de la messe pour aider à prier chez soi.

Proposer la liturgie en direct

Il nous a également semblé important de permettre à ceux qui le souhaitent de pouvoir prier avec nous depuis chez eux, en particulier en vue de la Semaine Sainte et Pâques. Un certain nombre de nos foyers se sont donc courageusement lancés dans l’aventure du live, en France comme dans beaucoup de pays, ce qui ne va pas sans quelques soucis techniques ! Retrouvez ici toutes les informations pour suivre la liturgie en français… Enfin, certains de nos offices et messes sont également retransmis par Radio Maria.

En fin de compte, comme le dit l’un de nous, il s’agit surtout de vivre toute chose avec plus de cœur !

 

RETROUVEZ TOUTES LES INFOS SUR VIVRE SA FOI EN CONFINEMENT

 

Sr Esther

Auteur : Sr Esther

Après des études de traduction, Sr Esther est entrée à la Communauté des Béatitudes en 2005 et a prononcé ses vœux définitifs en août 2019. Elle a rejoint le foyer de Zug en décembre 2019.

Mots-clés

Articles qui peuvent vous intéresser

La vie d’Oraison : Silence et parole (n°15)

Au commencement est la Parole : Dieu dit et cela est. Parole créatrice, parole qui organise le tohu bohu originel, parole qui donne la vie. Et le fruit de cette Parole

Un témoignage bouleversant : « Et le Ciel s’est ouvert » aux EDB

Un bouleversant témoignage aux Éditions des Béatitudes : Et le Ciel s’est ouvert de Philippe Guillard. Tout éditeur cherche la perle rare et, devant le nombre abondant de manuscrits reçus

Open Heaven 2020 : « je repars remplie de force pour cette année ! »

Du 24 au 29 août derniers, avaient lieu la 3ème édition du Pré-festival et du Festival Open Heaven pour les 18-30 ans. Si la situation sanitaire n’a pas rendu possible

Articles les plus lus

Les soirées Pétales de roses des Béatitudes en 2020

Les soirées Pétales de roses ! De quoi s’agit-il ? Tout le monde connaît la date du 1er octobre ! Non ? C’est le jour où toute l’Eglise fête sainte

À propos du film « Les éblouis »

Le 20 novembre, est sorti en salle le film Les éblouis, premier long-métrage de la comédienne Sarah Suco en tant que réalisatrice. Un film racontant l’histoire tragique d’une famille victime

Quatre nouveaux prêtres pour le Seigneur !

Nos frères Andreas, Pierre-Marie, Daniel-Maria et Jean ont été ordonnés prêtres le 13 juillet 2019 par Mgr Le Gall, Archevêque de Toulouse, à Lourdes dans la Basilique du Rosaire. Nous

We were unable to confirm your registration.
Your registration is confirmed.

“Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.”