En route vers les JO, en mission sur les terrains de foot et de tennis…

Le sport, une voie d’évangélisation des corps et des âmes ? C’est la conviction de Sr Cristiana di Roma et de Fr. Pierre de l’Enfant-Jésus, tous les deux membres de la Communauté des Béatitudes qui organisent depuis des années des sessions de tennis ou de foot pour un large public… Sr Cristiana vient de participer au match des Holy Games dans l’équipe des prêtres affrontant le Variétés Club de France, Fr. Pierre vient d’animer une nouvelle session de Tennis et Prière…

 

« Faites ce qu’ils aiment, et ils aimeront ce que vous faites. »

C’est cette phrase de saint Jean Bosco qui inspire Sr Cristiana depuis plusieurs années dans son travail d’évangélisation des jeunes. Cette fan de foot a commencé à jouer à 6 ans avec les enfants de son quartier de Rome et a pu jouer jusqu’à 8h par jour pendant son adolescence !! Qui sait si elle ne serait pas devenue footballeuse professionnelle si, à 21 ans, elle n’avait pas fait une rencontre forte avec le Christ qui allait tout changer… Devenue une passionnée de Jésus, elle répond alors à son appel à Le suivre dans la vie consacrée au sein de la Communauté des Béatitudes. Quelques années plus tard, après ses premiers voeux, elle rejoint la maison de Nouan-le-Fuzelier et retrouve le ballon rond et ses crampons sur le terrain d’amateurs lors des sessions familles, ados ou jeunes… Pour aller à la rencontre des jeunes du village, elle commence à rendre régulièrement, sans son habit religieux,  au « City parc » (terrain de sport goudronné) où se retrouvent les ados de Nouan et tapent la balle avec eux, fait connaissance et montre ses talents cachés… Le jour où elle y vient en habit, les jeunes sont étonnés et l’interrogent. Ainsi lorsqu’elle organise la première session Foot for Jesus (devenu, depuis, Foot for God), elle les y convie et certains sont parmi les premiers participants.

Foot for God, quelle est la recette ?

Pour Sr Cristiana di Roma, le sport est un moyen magnifique pour fédérer un groupe, tisser rapidement des liens de confiance forts. Les sessions Foot for God s’adressent aux amateurs de football, qu’ils aient ou non la foi. Elles s’appuie sur des coachs de grande qualité tel Pedro Henrique Bueno, footballeur professionnel, qui partagent aussi le désir de transmettre leur amour du Christ.

Pedro témoigne :  « Foot for God, c’est vivre vraiment la fraternité, accueillir chacun avec ses différences religieuses, culturelles, être un ami pour chacun, les laisser faire leurs choix mais en les encourageant à vivre les valeurs chrétiennes. Sur le terrain, les jeunes sont conduits à donner le meilleur d’eux-mêmes sur le plan physique, comme sur le plan collectif avec l’esprit d’équipe mais aussi sur le plan spirituel. L’exigence est grande comme dans une vraie équipe professionnelle pour permettre à chacun de se dépasser à fond. »

Tout cela fait que les jeunes se sentent bien, en confiance, et commencent alors à poser plein de questions. Sans y être forcés, ils participent aux temps de prière, notamment aux deux belles veillées du soir avec une soif visible, ainsi qu’aux ateliers thématiques tels que « Pourquoi l’Église? « , « Sport et foi », « Islam et catholicisme, quelles différences ? », thème qui rejoint les quelques musulmans présents comme les quelques jeunes catholiques venus des banlieues où ils fréquentent beaucoup de musulmans…

Voilà déjà 5 sessions Foot for God passées et la recette fonctionne : les jeunes tissent de beaux liens d’amitié, ils progressent dans les vertus sportives comme dans la technique et font pour certains LA rencontre du Christ : plusieurs ont cheminé ou cheminent vers le baptême ou ont repris le chemin de l’église.

Le monde du sport, terrain de mission

À l’approche des JO, Sr Cristiana en est persuadée, l’Église doit accompagner le monde du sport. « En France, beaucoup de musulmans gèrent des activités sportives et leur religion y est souvent annoncée… Les catholiques ne peuvent pas rester à regarder sur le banc de touche mais doivent s’impliquer. En plus, le sport fédère aussi dans l’Église et ça c’est très important ! »

C’est en effet l’expérience d’unité joyeuse qu’elle a faite, il y a peu, avec les prêtres, séminaristes et fidèles laïcs qui ont participé au match des Holy Games contre le Variété Club de France qui rassemblait, pour l’occasion, un imam, un rabbin, un évêque, un pasteur et quelques bons joueurs comme le père de Mbappé…!, un moment de sport exceptionnel !

Un match de foot exceptionnel : des prêtres et une religieuse VS un rabbin, un immam et bien d’autres encore !

 

Tennis et prière ou Comment « être bien dans ses cordes » !

Frère Pierre, depuis 2008, presque chaque année sélectionné pour les championnats de France des seniors sur les terrains de Roland Garros, a fait du tennis un vrai terrain de mission. Cet ancien moniteur de tennis et compétiteur chevronné avait raccroché sa raquette durant quelques années après avoir entendu l’appel du Seigneur. C’est le désir de mission qui lui a fait ressortir ses balles dix ans après son entrée à la Communauté des Béatitudes. Depuis 20 ans, il organise des sessions Tennis et Prière pour permettre à des joueurs de vivre en même temps qu’un stage de tennis une vraie retraite spirituelle… Pour beaucoup c’est l’occasion de réconcilier sport et vie de foi, d’unifier le corps et l’âme, de se ressourcer. Pour certains, c’est même l’occasion de découvrir Dieu !

 

témoignage de Fr. Pierre

 

Fr. Pierre accueille tout le monde : petits et grands, célibataires, couples et familles, quelque soit le niveau, mais aussi des personnes un peu éloignées de l’Église et qui parfois découvrent le Seigneur… Certains sont des habitués comme Astrid. Catholique au berceau mais convertie il y a 30 ans, cette avocate toulousaine et mère de 4 grands enfants, est une fidèle retraitante de Tennis et Prière. Elle a même participé à la toute première édition. Pour cette sportive amatrice de plusieurs disciplines, « c’est  assez indispensable de pouvoir, en temps de vacances, associer les 2 S, sport et spiritualité. J’aime beaucoup ce rythme où on mêle l’entrainement sportif, les enseignements spirituels, la vie communautaire, le tout dans un beau cadre qui est très ressourçant. »

Quelle participation aux JO ?

L’actualité des JO va sans doute amener des nouveaux venus à la prochaine session Tennis et Prière du 12 au 18 août 2024 à Nay (64) mais une chose est sûre, Fr. Pierre portera dans son intercession tous les joueurs de la compétition. Invité à participer à l’aumônerie du village olympique lors de la semaine des joueurs de tennis du 29 juillet au 4 août, il a senti, cette fois, que ce n’était pas sa place, même s’il partage avec Sr Cristiana la conviction que les chrétiens doivent être présents dans ce genre d’événements. Sr Cristiana, quand à elle, participera à certains temps forts des JO dans le cadre de la mission Holy Games initiée par l’Église de France… Plein de rendez-vous sportifs et missionnaires à retrouver sur le site officiel de Holy Games !

 

TENNIS ET PRIÈRE AOÛT 2024

Le tennis, une posture dynamique
sur le court comme dans la vie…

SITE DE HOLY GAMES

Sœur Laetitia du Cœur de Jésus

Entrée à la Communauté des Béatitudes en 1998, sœur Laetitia est actuellement à la maison générale à Blagnac, au service de la communication de la Communauté.

Thèmes

, ,

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Chaque année, Béatitudes Jeunes organise en France, deux week-ends « Pentecôte » pour les 18-30 ans (à Nouan-le-Fuzelier en Sologne et à Saint-Luc dans le Tarn). (…)

Je souhaite recevoir vos newsletters

    *Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

    Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.