Vie d’Oraison : le secret de Marie (n°36)

oraison : secret de marie

Le secret de Marie (SM) de Louis-Marie Grignion de Montfort (LMGM) est caractérisé par un appel à se donner totalement à Jésus par Marie, ce qu’il appelle, dans son langage du XVIIIème siècle, « l’esclavage d’amour et de volonté ». À son fondement, il y a trois découvertes : l’homme comme créature de Dieu, donc une merveille ; le Christ Sagesse éternelle ; Marie, créature comme nous, mais complètement transformée en Dieu et compagne de route. Profondément marquée par le recours à Marie et une vie de dépendance envers Jésus et Marie, cette spiritualité ne détourne pas les chrétiens de Jésus mais les y conduit.

Rôle de Marie et du Saint-Esprit

Marie est tellement comblée de la grâce de Dieu qu’elle est un « secret » que nous ne pouvons comprendre pleinement sans l’aide du Saint-Esprit. Il est le seul qui connait jusqu’où s’étend la maternité virginale de Marie sur nous. Marie est un secret parce qu’elle peut nous faire entrer dans le mystère de Dieu pour parvenir à la sainteté. En effet, « personne ne connaît les secrets de Dieu, sinon l’Esprit de Dieu » (1 Co 2,11). Ainsi, pour LMGM, Marie est un « moyen merveilleux donné par Dieu » pour aller à Jésus et s’unir à lui. Le secret de Marie est donc le secret de la sainteté, vocation de tout chrétien (cf. Lv 11, 45 ; Mt 5, 48) et rappelée par le Concile Vatican II (LG 5). Ce secret, dit LMGM, « je vous le confie par le Saint Esprit » (SM 1).

Nécessité de trouver Marie

Pour LMGM, les moyens courants utilisés pour parvenir à la sainteté sont : l’humilité de cœur (Mt 11, 29) ; l’oraison continuelle (Lc 18, 1) ; la mortification universelle (Mc 8, 35) – entendons par là tout acte qui consiste à mourir à soi-même pour trouver Dieu ; l’abandon à la divine Providence (Jn 6, 20) ; la conformité à la volonté de Dieu (Mt 6, 10). Ceci dit, la grâce et le secours de Dieu sont nécessaires. Donnés à tous, ils sont suffisants pour chacun quel que soit son état. Mais « pour trouver la grâce de Dieu, il faut trouver Marie » (SM 6). Et en voici dix bonnes raisons :

  1. Dans toutes les Écritures, Marie est la seule à avoir « trouvé grâce devant Dieu, et pour soi, et pour chaque homme en particulier » (SM 7).
  2. Elle est « Mère de la grâce, Mater gratiae » puisque « Mère de l’Auteur de toutes grâces ».
  3. Par ce fait, la volonté de Dieu est donnée à Marie en Jésus et avec Jésus (cf. SM 9).
  4. Elle est donc « la trésorière, l’économe et la dispensatrice de toutes ses grâces » : « les grâces du Père éternel, les vertus de Jésus-Christ et les dons du Saint-Esprit ».
  5. Si Marie est Mère de Jésus-Christ, elle l’est nécessairement pour tout chrétien qui se veut être « vrai enfant de l’Église » (SM 11).
  6. Car la maternité divine de Marie s’applique aussi bien à Celui qui est la Tête de l’Église qu’à tous ses membres.
  7. C’est en elle que le Saint-Esprit continue de produire, « d’une manière mystérieuse, mais véritable, les prédestinés », les chrétiens, tous appelés à la sainteté. En passant par Marie, Épouse du Saint-Esprit, l’action de Dieu est ainsi proportionnée à notre nature.
  8. Pour bénéficier de cette grâce d’être enfanté à la vie éternelle, il faut simplement se placer sous la dépendance de Marie, demeurer dans son sein maternel et se laisser nourrir par elle ; car Marie est choisie par Dieu pour assumer ce rôle.
  9. En fait, ce sont la volonté et l’action de toute la Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit qui passent par Marie, faisant d’elle « le moule vivant de Dieu, forma Dei » en qui demeure donc, pour toujours, les traits de la divinité. De même que Dieu s’est fait homme en son Fils Jésus-Christ par Marie, de même c’est en Marie, par Marie et avec Marie que l’homme est transformé en la pleine stature du Christ qui est Dieu. Sur elle, le démon n’a aucune prise. Choisir de prendre Marie « chez soi » (cf. Mt 1, 20 ; Jn 19, 25-27), c’est choisir le chemin de l’humilité pour se laisser transformer par le Saint-Esprit. C’est fuir les illusions de la vie spirituelle où l’homme croit pouvoir faire sa propre sainteté par son ingénierie personnelle. Elle est « le paradis de Dieu » où l’homme s’unit à la divinité.
  10. Cette soumission à Marie se fait, selon LMGM, dans un acte concret qui est la consécration à Jésus par Marie dans une vraie dévotion à Marie. 

Vraie dévotion mariale

Il existe des dévotions à Marie qui sont saintes et louables. Celle que LMGM nous enseigne est différente car elle consiste en la consécration à Jésus par Marie à « se donner tout entier, en qualité d’esclave, à Marie et à Jésus par elle ; ensuite à faire toute chose avec Marie, en Marie, par Marie et pour Marie » (SM 28). C’est une invitation à avoir une nouvelle attitude intérieure essentiellement basée sur le don total de soi à Dieu, à opérer une véritable conversion du cœur. En effet, l’amour en est le principe. Il s’agit d’être lié pour toujours au Christ par Marie. 

Quelques conditions

Cette dévotion nécessite la liberté de celui qui se consacre et la possession de ce que l’on offre. Entrant dans l’esprit de cette dévotion, il faut aussi y persévérer. Seule l’expérience personnelle en fait goûter les multiples fruits spirituels (SM 57). Toute une dimension extérieure est à ne pas négliger. Pour cela, on peut largement puiser dans les richesses de l’Église : se consacrer à Jésus par Marie le jour d’une fête de Marie en s’y préparant par une neuvaine ; répéter cette consécration chaque année ; prier le chapelet chaque jour en méditant les mystères de la vie du Christ ; dire le Magnificat après la communion eucharistique pour s’associer à l’action de grâce de Marie ; faire un pèlerinage marial chaque année, etc., sont autant de propositions que nous pouvons mettre en œuvre pour consolider l’esprit de cette dévotion mariale.

D’une façon générale et concrète, nous sommes invités à agir avec Marie, en Marie, par Marie, pour Marie comme fin prochaine, bien que la gloire de Dieu soit la fin dernière de toute chose. Cette voie mariale est pleinement christologique, pneumatique et mystique. Totus tuus (VD 266).

Toi aussi, comme Joseph, « n’aie pas peur de prendre Marie chez toi » (Mt 1, 20).

 

La citation

« Heureuse et mille fois heureuse est l’âme ici-bas, à qui le Saint-Esprit révèle le secret de Marie pour le connaître ; et à qui il ouvre ce jardin clos pour y entrer, cette fontaine scellée pour y puiser et boire à longs traits les eaux vives de la grâce. » Saint Louis-Marie

 

 

Témoignage de saint Jean-Paul II

« La dévotion parfaite à Marie, c’est-à-dire sa vraie connaissance et l’abandon confiant entre ses mains, croît avec notre connaissance du Christ et notre abandon confiant à sa personne. Qui plus est, cette « dévotion parfaite » est indispensable à qui entend se donner sans réserve au Christ et à l’œuvre de la Rédemption. […] Plus ma vie intérieure a été centrée sur la réalité de la Rédemption, plus l’abandon à Marie dans l’esprit de Louis-Marie Grignion de Montfort m’est apparu comme le meilleur moyen de participer avec fruit et efficacité à cette réalité, pour y puiser et en partager avec les autres les richesses inexprimables ».

 

Pour aller plus loin…

Rien que pour aujourd’hui :

  • Je porte attention aux paroles que je prononce chaque jour quand je dis l’acte de consécration à Jésus par Marie de LMGM et je prends conscience du poids des mots.
  • Où en suis-je avec Marie dans mon cœur et dans mes pratiques concrètes ?

Livres :

  • Le secret de Marie, Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.
  • Traité de la vraie dévotion à la sainte Vierge, Saint Louis-Marie Grignion de Montfort.
  • Commentaire du « Secret de Marie » numéro par numéro, Jacques HUBERT, Éd. Montfort.

 

Retrouvez les articles précédents de notre série « Vie d’oraison ».
(publication éditée par des frères et sœurs de la Communauté des Béatitudes – ©droits réservés).

*Le Livre de Vie de la Communauté est le texte fondateur de la spiritualité de la Communauté. Vous pouvez le télécharger ici ou le commander aux Editions des Béatitudes.

Oraison

Ces articles sur la vie d'oraison sont extraits du bulletin mensuel "Il est là !" publié à l'usage des membres de la Communauté des Béatitudes et de leurs amis. Il est rédigé par un collectif de laïcs, prêtres, frères et sœurs consacrés, membres de la Communauté, avec le désir de stimuler la vie de prière, essentielle à la vocation aux Béatitudes comme à toute vie chrétienne authentique... C'est pourquoi nous sommes heureux de vous partager ces contenus simples.

Thèmes

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.

Vivez l'Avent à
l'école des Saints

/

Inscrivez-vous pour suivre notre parcours viidéo