Un appel pour la Terre Sainte !

Entre Tel Aviv et Jérusalem, fixé sur les premières collines qui montent à la Ville Sainte, se trouve Emmaüs-Nicopolis. Lieu identifié par les évangiles comme étant l’endroit où les disciples d’Emmaüs ont reconnu Jésus à la fraction du pain. Lieu qui offre aussi une belle plongée dans l’histoire d’Israël. Les découvertes révélées par les fouilles archéologiques et les récits bibliques en font un haut lieu historique et spirituel en Terre Sainte.

La fondation

Depuis sa fondation, la Communauté des Béatitudes a toujours manifesté son attachement pour cette Terre bénie. Notre charisme communautaire exprime notre vocation de prier pour la pleine Rédemption d’Israël et d’œuvrer pour la compréhension mutuelle et la réconciliation entre juifs et chrétiens. Les premiers frères et sœurs sont arrivés en Israël dès 1975.

C’est en 1993, que l’Église de Terre Sainte a proposé à la Communauté de prendre en charge le lieu d’Emmaüs-Nicopolis. Il avait été occupé auparavant par les carmélites de Bethléem. Le bâtiment, dans lequel nous habitons désormais, est toujours propriété des Pères de Bétharram.

Notre mission : l’accueil

Après de nombreuses années d’absence de présence chrétienne, nous y avons commencé une mission de prière et d’accueil. La Communauté présente sur place reçoit de nombreux groupes. Que ce soit pour des visites, des eucharisties ou des temps de prière, tous y sont les bienvenus… Ce lieu est très apprécié par les pèlerins qui aiment prier dans les ruines de l’antique basilique des Vème et VIIème siècle.

Des frères et sœurs formés, guident et accompagnent régulièrement des pèlerins à travers le pays. D’autres donnent des cours d’enseignement divers ou font le catéchisme pour des expatriés francophones présents en Israël. Cela permet à la Communauté sur place de s’insérer dans la pastorale du pays et de tisser des liens forts avec les différentes Eglises présentes en Terre Sainte.

Nous accueillons aussi des jeunes, pour des séjours plus ou moins longs, désireux de donner de leur temps bénévolement, ou de vivre avec nous, une expérience communautaire plus approfondie.

La beauté du site d’Emmaüs et sa situation géographique, loin des tumultes urbains, en font un havre de calme et de paix. La solitude recherchée offre à ceux qui nous visitent l’occasion de vivre l’expérience puissante de la présence de Dieu.

L’arrivée de la pandémie et… privés de ressources

En 2019, Israël a reçu autour de 4,5 millions de touristes et de pèlerins, beaucoup parmi eux sont venus de France. Nous avons reçu chez nous 40 000 visiteurs ! Mais ce nombre est malheureusement dépendant de la situation du pays. Avec l’arrivée de la pandémie et la mise en place du confinement, tous les pèlerinages ont été arrêtés en mars 2020. Depuis lors, aucun groupe n’a été autorisé à rentrer, et ce, jusqu’en septembre dernier.

Avec l’arrêt des pèlerinages et l’accueil rendu interdit, nous avons dû faire face à un manque cruel de recettes : plus d’accueil et de repas de groupes, plus d’accueil individuel, plus de quêtes…, notre boutique-souvenirs vide pendant tous ces mois… Les frères et sœurs habilités à guider des pèlerinages ne pouvaient plus effectuer ce travail.

Nous étions du jour au lendemain privés de ressources…

Heureusement, les autorités israéliennes ont fait leur possible pour sortir de cette situation. Depuis l’été, le pays a retrouvé un fonctionnement quasi-normal, à l’exception, de l’ouverture des lieux de cultes.,

Nous sommes dans le besoin

Depuis la fin septembre, les églises et les lieux saints sont réouverts en partie, les groupes commencent à revenir tout doucement, mais le retour à la vie normale prendra du temps !

Dans cette situation, nous sommes dans une situation économique très précaire, vivant de dons provenant d’amis généreux. Comme pour d’autres monastères, mais aussi guides, chauffeurs de bus touristiques, hôtels et restaurants, nous souffrons de cette pénurie de visites. Mais contrairement aux résidents israéliens, nous n’avons pas reçu d’aide économique de  la part de l’État.

Avec l’ouverture progressive des frontières, nous ne pouvons que souhaiter et espérer votre visite avec impatience ! Vous serez toujours les bienvenus en Terre Sainte et particulièrement à Emmaüs-Nicopolis.

Avant que les pèlerinages se planifient, s’organisent et se déroulent au plus vite, nous osons compter sur votre générosité pour permettre à la Communauté des Béatitudes en Terre sainte de patienter et de vivre avant le retour à la normale.

Soyez vivement remerciés par avance si vous avez été touché par l’urgence de notre appel.

Que le Seigneur, depuis notre Terre Bénie, accorde à chacun grâces et bénédictions.

Les frères et sœurs d’Emmaüs

Nous soutenir par un don
rapide et en ligne

Nous soutenir par le biais
d’un virement bancaire

Pour découvrir d’avantage le lieu saint d’Emmaüs, ainsi que ce que nous vivons sur place:

EMMAÜS-NICOPOLIS           EMMAÜS BÉATITUDES

[FinalTilesGallery id='75']

Hervé Pichon

Hervé Pichon est marié et père de famille. Membre laïc de la Communauté des Béatitudes depuis 1996, il travaille au service de la communication et du site internet de la Communauté.

Thèmes

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.

L'été avec les Béatitudes

Se ressourcer cet été en famille, en couple ou individuellement,
entre jeunes ou enfants...