Rien n’est impossible à Dieu !

Un récit bouleversant de Georges et Pascale, couple libanais de la Communauté des Béatitudes. Ils ont subit la tourmente politico-économique de leur pays. Ils nous partagent leur expérience de la conduite de Dieu et de sa Providence dans leur vie. Leur témoignage nous encourage à placer notre confiance en Dieu, quelques soient les évènements.

« Car rien n’est impossible à Dieu » (Luc 1 : 37)

« Lorsque nous nous sommes rencontrés, le Liban était dans une situation particulièrement difficile. À vrai dire quand ne l’a t’il pas été ?

Alors que nous fréquentions la Communauté des Béatitudes, chacun de notre côté, c’est en 2003 que nous nous sommes rencontrés lors des retraites et des soirées Béatitudes, mais aussi dans notre groupe de prière « Maranatha ». Au début, rien ne nous orientait à être ensemble. D’abord amis, puis très amis… c’est en 2007 que nous avons commencé à cheminer ensemble.

L’insécurité grandissante au Liban, nous avons appris à nous aimer plus encore et à faire confiance à la Providence de Dieu. Malgré le fait que nous étions financièrement très précaires, nous avons décidé en 2009, de concrétiser notre amour dans le sacrement du mariage. Deux années plus tard nous avons accueilli notre petite Zélie. La joie de notre vie !

Le contexte économique du Liban étant de plus en plus difficile, nous avons décidé de partir pour Montréal, fin 2011. Nous y sommes restés 5 ans, bénis comme toujours par le Seigneur, mais avec notre lot d’épreuves, surtout les 2 premières années : problèmes de santé, de fins de mois. Des difficultés aussi pour trouver le lieu et les personnes pour partager notre foi. Mais le Seigneur a couru à notre secours et avons même pu faire des études supérieures dans nos domaines respectifs.

En 2016, après 5 années au Canada, nous avons décidé de rentrer au Liban. Le Seigneur nous a donné en abondance : quelle joie de retrouver nos familles, nos amis et… notre Communauté !

Nous avons réalisé que Dieu nous donnait de vivre des choses extraordinaires dans notre quotidien ordinaire. En découvrant nos infidélités vis-à-vis de Lui, nous avons fait l’expérience que Dieu venait nous répondre avec encore plus d’amour et beaucoup d’humour. D’ailleurs, cet humour et la joie qui nous habitent sont essentiels pour notre famille et, qui sait, peut-être pour notre mission ? « Dans le cœur de l’Église ma mère, je serais l’humour » 😊

Notre relation avec la Communauté grandissait à tous les niveaux. Petit à petit, une évidence s’est imposée a nous. Nous sommes Béatitudes ! Ce n’était pas seulement notre maison, notre famille, notre lieu de prière et de mission. C’était au niveau de notre être profond. En 2019, nous avons donc demandé à la Communauté de bien vouloir nous accepter en son sein.

La crise économique au Liban a atteint son comble cette même année et une révolution a éclaté en novembre 2019. Puis… la terrible explosion du 4 août 2020. Nous avons recommencé à vivre le stress du quotidien : comment subvenir à nos besoins ? Là aussi, le Seigneur n’avait pas dit son dernier mot. Nous avons expérimenté sa Providence plus que jamais durant ces 2 dernières années. Malgré la chute vertigineuse de la valeur de nos salaires, nous avons toujours eu de quoi combler nos besoins, voire plus… Nous avons fait notre engagement à la Communauté des Béatitudes à Noël dernier.

Mais récemment, nous avons décidé de nous aventurer encore une fois en dehors de notre pays : pour le Koweït cette fois. « Passons sur l’autre rive ! » C’est souvent le cas pour nous avec le Seigneur.  Une grande joie mais aussi beaucoup de tristesse d’avoir dû quitter les frères et sœurs de notre foyer, mais aussi nos familles à nouveau.

Nous ne savons pas ce que nous allons vivre ici, mais ce que nous savons, c’est que le Seigneur nous y a devancé. Georges, neuropsychologue et psychothérapeute a trouvé un poste de directeur au centre de thérapies de l’université américaine, et Pascale continue de donner des cours de théâtre, cinéma et télévision, des cours en ligne avec deux universités libanaises.

Il est là, celui qui nous aime tant !

Georges et Pascale Chedid. Koweït, le 29 Janvier 2022

Anne-Emmanuelle Dixmérias

Laïque consacrée de la Communauté des Béatitudes, Anne-Emmanuelle est actuellement modératrice générale de la branche laïque.

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Le Monument Préféré des Français, vous connaissez ? Certainement, car cette émission animée par Stéphane Bern est populaire et appréciée. Elle permet de découvrir le patrimoine (…)
We were unable to confirm your registration.
Your registration is confirmed.

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.