Pâques aux Béatitudes – La parole aux retraitants

Fabienne, Yves et leur famille ; Barthélémy ; Marie-Liesse ; Marion ou encore Inès, ont choisi et désiré vivre Pâques… autrement… pour sortir de l’ordinaire ! Ils ont décidé de venir vivre les fêtes pascales avec la Communauté des Béatitudes et plonger pleinement au coeur-même de ce qu’elle propose. Summum de l’année liturgique, le Triduum Pascal est spécialement marquant et intense à la Communauté des Béatitudes. En effet, ces trois jours s’écoulent au rythme d’offices bien spécifiques qui aident à entrer dans la particularité de chacun de ces jours saints. La Communauté a accueilli largement dans beaucoup de ses maisons en France et à l’étranger.

Laissons ces différents retraitants nous partager comment ils ont vécu ce temps…

Passer le Triduum Pascal à la Communauté des Béatitudes, c’est…. :

Marie-Liesse (26 ans – Toulouse – Jeunes pro) : « UNE CHANCE »

J’ai eu la chance de vivre le Triduum pascal avec la Communauté de Blagnac. Quelle chance !! J’ai été très touchée, dès la célébration de Seder le mercredi soir, de comprendre encore mieux les racines juives de l’Eucharistie. Quelle chance d’être en communion avec Jésus jusque dans cette liturgie juive, lors de laquelle il annonce le don de sa vie… Nous n’étions pas en vacances cette année, mes journées étaient donc bien intenses, pour accompagner les enfants de l’école où je travaille dans la traversée de ce Triduum. C’était donc vraiment bon de pouvoir me laisser porter par les magnifiques liturgies des offices du soir. J’ai été très marquée par l’office de l’ensevelissement, par l’office des Ténèbres du samedi matin, et par le topo sur le Samedi Saint que nous avons reçu : vivre complètement la grâce du Samedi Saint à travers ces différents événements vient encore approfondir la joie de la Résurrection. Et de fait, que la joie était grande ! Et c’est encore meilleur de la partager en communauté. Nous avons été très chanceux ! Merci les frères et sœurs et gloire à Jésus ressuscité !

 

Fabienne et Yves (Parents de 6 enfants – Bretagne) : ÊTRE « BOUSCULÉS »

Ce fut une première pour nous, puisque nous l’avons vécu en famille à Nouan avec 5 de nos 6 enfants (tous adultes), certains conjoints et notre petit-fils. Pendant 3 jours, nous avons été délestés de nos routines pour nous rendre pleinement présents à Dieu.

Rien à devoir gérer sinon vivre au rythme des offices (plus beaux et intenses les uns que les autres), des enseignements, des repas (en silence ou festifs), des parties de palets (en digne bretons), de foot, des danses d’Israël, d’une soirée louange et de l’adoration.

Chacun est arrivé avec ses attentes, ses craintes ou encore sans savoir pourquoi il avait dit « oui » à cette invitation mais pour tous, les esprits et les cœurs ont été bouleversés, bousculés.

Vivre le Triduum Pascal en famille, c’est :

  • Désirer au plus profond de son cœur que chaque membre de la tribu soit visité par le Christ ressuscité,
  • Oublier sa propre joie pour prier pour celui qui vit mal ce temps béni,
  • Être témoin de la fidélité et de l’Amour de Dieu envers notre famille.

 

Inès (23 ans – Toulouse – étudiante) : « ENTRER ENSEMBLE DANS PÂQUES »

J’ai eu la grâce de vivre le triduum pascal avec la Communauté des Béatitudes de Blagnac et d’autres jeunes venus participer à ce temps de retraite. Ce n’est pas toujours facile pour moi de quitter mes préoccupations du moment, et de me rendre disponible à Dieu. J’ai été, pendant ces jours saints, particulièrement aidée par la liturgie : les nombreux offices et temps de prière communautaires, ainsi que les temps de lectio en frat. Nous sommes entrés ensemble dans le Triduum, et avons essayé d’accompagner Jésus, unis dans la prière avec toute l’Église. Nous sommes même allés au tombeau, pour embaumer son corps. Et tous ensemble, nous avons reçu la joie de l’annonce de la Résurrection, et célébré la victoire du Christ dans la louange et les danses d’Israel ! Cela a été fort pour moi de pouvoir partager cette joie du Salut avec d’autres jeunes et amis de Jésus, dans la grande famille des enfants de Dieu.

 

Barthélémy (24 ans – Lausanne – Suisse) : « LE TEMPS S’ARRÊTE »

Le Triduum à Nouan, c’est un moment où le temps s’arrête, ou je réapprends à gouter l’instant présent. La beauté et l’intensité des offices dans leur durée installent une solennité qui permet de vraiment s’accorder avec chaque moment de la Passion.

Personnellement, j’étais un peu perdu sur la fin de Carême, avec beaucoup de travail et de pression, pas au top mentalement. La fin de la Semaine Sainte à Nouan m’a permis de vivre le Carême jusqu’au bout, en donnant les ultimes efforts, en se sentant aux côtés des souffrances du Christ, avant d’exulter dans une vraie Joie à la Résurrection, en plus portée par une liturgie magnifique.

 

 

Marion (29 ans – Jeunes pro – Tours) : « UN DÉSIR D’INTERCESSION ÉNORME ! »

Dieu m’a enseignée sur la puissance de l’intercession familiale pendant ce Triduum. Venant avec une partie de ma famille (parents, frère, beau-frère et soeurs), nous venions chacun avec des « degrés d’appartenance à Dieu » différents. Les 2 premiers jours ont été violents pour certains : dégoût des offices, isolement volontaire, envie de partir, sentiment de mal-être profond … Ils vivaient de grands combats intérieurs.. Ma tentation a été de vouloir agir concrètement pour eux en essayant de les connecter avec d’autres, j’en pleurais de les voir si mal, je voulais agir, les « aider »… Mais Dieu m’a dit « Je suis leur Sauveur ! » L’Esprit m’a poussée à les inviter à passer des temps seul à seul avec Dieu et Il m’a donné un désir d’intercession ÉNORME pour eux. Et à la fin de ce weekend, la Gloire de Dieu s’est révélée et Ses promesses, comme toujours, se sont avérées vraies. Ils ont davantage ouvert leurs coeurs à l’Amour et c’est Dieu qui l’a fait !

 

 

Ainsi, multiples sont les grâces en ce temps Pascal. Nous avons eu la joie d’être en communion avec toute l’Église qui a accueilli, en France, 5463 nouveaux baptisés adultes ! 

Restons dans cette joie du Ressuscité et puissions-nous être témoins de cette Vie qui jaillit du tombeau !

 VOEUX DE PÂQUES

Sr Esther

Sr Esther (française) est entrée à la Communauté en 2017. Elle travaille au service de la communication de la Communauté.

Thèmes

, , ,

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Chaque année, Béatitudes Jeunes organise en France, deux week-ends « Pentecôte » pour les 18-30 ans (à Nouan-le-Fuzelier en Sologne et à Saint-Luc dans le Tarn). (…)

Je souhaite recevoir vos newsletters

    *Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

    Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.