Les réfugiés ukrainiens accueillis à Dolany (Tchéquie)

La situation ukrainienne semble si peu évoluer que beaucoup de ressortissants se trouvent toujours exilés en dehors de leur pays. La Communauté des Béatitudes, présente à Dolany en Tchéquie, en accueille plusieurs d’entre eux depuis le mois de mars. Les frères et sœurs, présents sur place, nous ont adressé ce témoignage. 

Vous vous demandez peut-être ce qu’il advient des réfugiés ukrainiens que nous avons accueillis en mars ?

Les mères et grands-mères avec enfants ont passé tout l’été avec nous. Pendant l’été, nous avons cherché d’autres options pour leur hébergement, car la guerre est toujours en cours et il n’est pas sûr pour la plupart de rentrer chez elles. Jusqu’à présent, deux familles sont retournées en Ukraine (une grand-mère et sa petite-fille et une mère et sa fille). Toutes deux étaient originaires de l’Ukraine occidentale. L’une d’entre elles y avait laissé son vieux mari (80 ans) et la ferme, là-bas. L’autre est médecin et n’a pas pu trouver de travail en République tchèque (pour ces postes, la connaissance de la langue tchèque est nécessaire).

Parmi ceux que nous avons accueillis, 18 personnes sont restées chez nous. Les enfants ont commencé à aller à l’école et au jardin d’enfants à Dolany. Il est donc très probable qu’ils resteront ici pendant toute la prochaine année scolaire. Par conséquent, avec le monsieur qui a organisé leur accueil chez nous, nous avons cherché d’autres possibilités de logement à Dolany. Elles sont en train de déménager ces jours-ci (début septembre). Une famille a trouvé un appartement en ville à côté. Quatre autres familles vivront sur deux étages d’une maison familiale à Dolany, qui s’est providentiellement libérée ces jours-ci. Actuellement, dans chaque famille, il y a une personne qui travaille déjà et elles reçoivent également une aide de l’État, ce qui leur permet de payer le loyer d’un nouveau logement. Nous leur avons également fourni machines à laver, casseroles, réfrigérateurs et autres appareils (utilisés ici) à emporter là où elles vivront.

Nous croyons que la guerre passera, mais que la solidarité, la bonté et l’amour
que nous avons montrés resteront à jamais.

À la fin du mois d’août, elles ont voulu nous rencontrer pour nous remercier de les avoir accueillies : moment émouvant, nous avons tous pleuré.

En guise de remerciement, elles nous ont offert un ensemble de poteries typiquement ukrainiennes (l’une d’entre elles était en Ukraine cet été et les y a achetées) et leur alcool traditionnel. Elles ont toutes un grand désir de rentrer chez elles, elles sont restées ici plus longtemps que prévu.

En leur nom, nous vous remercions pour chaque expression de votre solidarité par la prière ou une aide financière concrète.

Les enfants se sont pour la plupart bien adaptés et apprennent rapidement la nouvelle langue, mais il est vrai que la situation n’est pas facile pour tous les enfants. Une petite fille de 4 ans a commencé à voir une psychologue pour enfants (qui est de notre paroisse). Le médecin a d’abord pensé que la petite fille était malentendante, mais il s’est avéré qu’elle était dans un état de stress et qu’elle réagissait donc comme si elle ne pouvait pas entendre. Pas seulement les enfants, mais aussi leurs mères ont commencé à apprendre le tchèque. Personne ne sait comment la situation va évoluer, alors elles essaient de vivre dignement ici et maintenant et de s’intégrer.

En leur nom, nous vous remercions pour chaque expression de votre solidarité par la prière ou une aide financière concrète. Nous croyons que la guerre passera, mais que la solidarité, la bonté et l’amour que nous avons montrés resteront à jamais.

Soeur Lucia

Hervé Pichon

Hervé Pichon est marié et père de famille. Membre laïc de la Communauté des Béatitudes depuis 1996, il travaille au service de la communication et du site internet de la Communauté.

Thèmes

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.

Vivez l'Avent à
l'école des Saints

/

Inscrivez-vous pour suivre notre parcours viidéo