Le Nouvel An « made in Béatitudes », ou comment laisser Dieu booster notre vie ?

Victoire, jeune fille de 22 ans a participé à la retraite organisée à Nouan-le-Fuzelier (41) pour les jeunes de 18 à 30 ans afin de passer le Nouvel an en Dieu : elle nous livre son témoignage et son action de grâce. 

Qui de nos jours part fêter le Nouvel an avec Jésus ? Quel est le sens de fêter la nouvelle année en priant ? Qui a eu des réflexions de la part de leur entourage ? Des remarques parfois désagréables de la part de ses amis ou sa famille ? Mais qui les a regardés avec assurance, joie et une certaine part de mystère ?! Et bien… MOI !

Le thème de la retraite : « Le bonheur de vivre en présence de Dieu »

La retraite se déroulait du 28 décembre au 1er janvier à Nouan. Le thème : « le bonheur de vivre en présence de Dieu ». C’est là que je suis allée. Pourquoi ? Parce que j’avais besoin de remettre du sens et redonner de la saveur à ma vie. Quand je suis arrivée, je me suis demandée ce que je faisais là et je n’avais qu’une envie : partir !

Mais… se recentrer autour de Jésus a été pour moi nécessaire. Cela faisait 2 mois que je sentais que Dieu m’appelait à revenir vers Lui. Ma prière était sèche, j’avais l’impression qu’elle ne servait à rien et j’étais peu fidèle à cette rencontre quotidienne.
Durant cette retraite, nos journées étaient toutes tournées vers Dieu : laudes, lectio, enseignement du Père Jacques-Philippe, temps de réflexion en silence, messe puis partage, activités, temps de frat, vêpres/chapelet et énormes soirées. Un temps particulier où je me suis sentie nourrie fut la lectio divina en frat où les échanges étaient riches, mais ce sont des veillées que je voudrais vous parler.

Une relecture de l’année guidée par le Saint-Esprit

Nous avons vécu une veillée de relecture de l’année. Lors de celle-ci, je me suis rendue compte de chaque moment de cette année où Dieu avait été présent dans ma vie, dans le monde qui m’entoure et dans les autres. J’ai été touchée par cette fidélité et la manière dont Il se rendait disponible. Je me suis aussi rendue compte que, lorsque je mettais Jésus au centre de mes engagements (notamment dans le scoutisme), ils portaient beaucoup plus de fruits.

Une autre veillée fût celle à l’Esprit Saint. J’ai redécouvert le feu qui m’habitait et j’ai repris conscience que l’Esprit Saint était mon guide et vivifiait ma vie de prière. J’ai senti l’appel de Jésus pour moi à devenir une « sainte à la folie »!

Un début d’année sous la protection de Marie

Je garde vraiment dans mon cœur la dernière veillée : « Marie, porte du Ciel, porte de la nouvelle année ». Elle m’a touchée – non pas parce que c’était le changement d’année – mais simplement parce qu’elle a été source de beaucoup de grâces, de douceur. J’y allais avec une certaine amertume, car fêter le nouvel an en « douceur » et pas « festif » n’était pas trop ce à quoi j’aspirais, mais je me suis rappelée le premier enseignement du P. Jacques qui nous invitait à poser des actes de foi : c’est ce que j’ai fait. En plus… j’ai beaucoup de mal à prier Marie… Mais… La veillée était très belle : les chants animés par le Collectif Béatitudes, les bénédictions en frat étaient fortes, etc. mais surtout, j’ai eu le plus beau des cadeaux en ce début d’année : Maman Marie !

Et… après la retraite ?

Les grâces que j’ai reçu depuis cette retraite sont nombreuses : le feu de l’évangélisation, le désir de poursuivre ma route aux côtés de Marie, les clins Dieu chaque jour ou encore le désir de chercher sa présence partout.

Quand on revient dans le monde et notre quotidien, parfois on a le sentiment que tout ce qu’on a vécu à Nouan ne peut pas se revivre. C’est faux ! Les combats sont plus rudes certes, mais je reste en union de prière avec les autres présents à cette retraite : je continue notamment à prier pour les jeunes de ma frat. Ensuite, je fais mémoire de tout ce qui s’est passé pendant cette retraite et je continue de chercher la présence de Dieu dans la nature, dans les sacrements et dans mon cœur.

Je vous souhaite à tous une SAINTE année 2022 ! L’année sera toujours belle, lumineuse mais notre combat c’est d’être saint à la folie, pas qu’un peu ! Alors mettons-nous en marche et revenons plus audacieux, plus lumineux et surtout plus amoureux du Christ : « Je vous l’ai écrit jeunes gens : Vous êtes forts, la Parole de Dieu demeure en vous, vous avez vaincu le mauvais » (1 Jn 2, 14).

Merci Seigneur pour le bonheur de t’avoir toujours avec et en nous !…

Merci Seigneur pour la Communauté, pour les prières des frères et sœurs et l’espérance qu’ils ont su nous donner. Viens bénir leurs maisons, leurs missions, leurs joies et peines… Mets en leur cœur le désir toujours plus profond de servir Tes volontés et permets, grâce à leur mission, de nous attirer à Toi.

Victoire, 22 ans

  • Retrouvez les activités proposées par la Communauté pour les jeunes de 18 à 30 ans

Cliquez-ici

  • Suivez « Béatitudes Jeunes » sur Instagram

Cliquez-ici

sr Esther Leridez

Sr Esther (française) est entrée à la Communauté en 2017 après une formation en droit et science politique. Elle aide au service de la communication au sein de la Communauté.

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Le Monument Préféré des Français, vous connaissez ? Certainement, car cette émission animée par Stéphane Bern est populaire et appréciée. Elle permet de découvrir le patrimoine (…)
We were unable to confirm your registration.
Your registration is confirmed.

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.