Comment secourir le Liban ? Un mois après l’explosion…

Publié le 03 septembre 2020

Un mois après l’explosion au Liban qui a affligé un pays déjà si éprouvé, Joumana Khalil répond à nos questions… Elle est membre de la Communauté des Béatitudes dans notre maison de Gharzouz au Liban.

Une fois le choc passé, comment vivez-vous cette épreuve de reconstruction ?

La catastrophe du 4 août 2020 a fini par briser le cœur de Beyrouth qui résistait encore et le cœur des Libanais dans leur ensemble qui luttent depuis des années contre une crise économique et politique aiguë : une explosion gigantesque de plus de 2700 tonnes de nitrates d’ammonium, a coûté la vie à plus de 150 personnes, fait plus de 6000 blessés et a détruit les habitations de plus de 300 000 personnes.

Nos familles et proches n’ont rien. Plusieurs ont été touchés par des dégâts matériels mais des amis de nos proches ont été blessés, sont morts ou portés disparus…

Nous vivons cette épreuve douloureusement, et chacun parmi les frères et sœurs a essayé de réagir à sa façon : certains d’entre nous sont descendus dans les rues, avec nos « Jeunes Béatitudes » pour aider les gens au déblayage des bâtiments en offrant un peu d’aide matérielle à travers des dons de nourriture : il y a tellement à faire !

D’autres ont participé aux manifestations pour dire leur douleur face à l’irresponsabilité des politiciens ; plusieurs sont là, au Foyer, à porter fort dans la prière et dans l’offrande tous ces événements.

Quelques-uns, psychologues et thérapeutes proposent des sessions de thérapie gratuites pour aider à traverser le choc post-traumatique. L’un de nos frères, père de famille et médecin, a passé les premiers jours et nuits du drame, à soigner les blessés et à opérer sans arrêt.

La plupart d’entre nous essayent d’être proches de diverses manières de ceux qui ont besoin de parler, de pleurer, d’exprimer leur colère ou leur peur de demain.

La reconstruction va prendre du temps. Comment pouvons-nous vous aider ? 

Beaucoup d’amis et de frères et sœurs dans le monde nous ont écrit pour manifester leur proximité et leur prière. Cela nous a énormément touché… Plusieurs nous demandent « comment aider ? » et cela nous pousse à exprimer notre gratitude et à exposer nos besoins.

Déjà, des membres de la Communauté se mobilisent depuis des mois, avec l’aide d’amis, pour venir au secours à des personnes appauvries jusqu’à l’indigence. Aujourd’hui plus que jamais, les besoins sont énormes et urgents.

Pour cela, nous proposons à ceux qui le peuvent, de faire un don (même petit) pour soutenir notre action sur le terrain et continuer à aider les familles appauvries par la crise économique.

A nos côtés, l’Association Alliances Internationales a mis en place une collecte de dons pour fournir une aide selon 4 axes :

• Accueillir dans les locaux de la Communauté de Gharzouz (près de Jounieh) les beyrouthins jetés à la rue, souvent des familles entières
• Apporter une aide alimentaire
• Offrir les soins aux blessés et traumatisés
• Réparer et restaurer les habitations (portes, fenêtres, toitures, etc.)

Pour les dons, voici les possibilités :
• Par chèque au nom de ALLIANCES INTERNATIONALES : envoyer le courrier à
Alliances internationales
60,  Avenue du Général Compans
F 31700 Blagnac

• via le site : https://alliances-internationales.org/nous-aider/don/
Objet : URGENCE BEYROUTH

• par virement bancaire :
IBAN : FR76 1330 6003 2626 0055 1201 108
BIC : AGRIFRPP833

Nous voulons déjà dire un IMMENSE MERCI à tous ceux, nombreux, qui ont déjà apporté leur soutien par Alliances internationales, durant ces dernières semaines. Vos dons sont précieux pour le Liban… Soyez bénis !

Les frères et sœurs de la Communauté au Liban sont engagés depuis des mois pour soutenir les victimes de la crise économique et politique qui met le pays à genoux… Pouvons-nous vous aider ?

En effet, les ressources principales de notre foyer du Liban (retraites spirituelles et vente de livres) font défaut depuis des mois, suite à la crise économique, augmentée par la crise du Covid-19.

Pour nous aider à « tenir le coup » et à continuer notre mission, des dons seraient pour nous un soutien précieux. Pour ceux qui désirent aider le Foyer, voici le lien pour un don par virement bancaire sûr :

  • IBAN (International Bank Account Number) FR76 1027 8022 1700 0204 7440 191
  • BIC (Bank Identifier Code) CMCIFR2A

 

 

 


Que souhaites-tu dire à ceux que nous lirons pour finir ?

Le dernier mot n’est pas pour le deuil, ni pour le découragement. Après la mort du juste, il y a une résurrection, et Jésus n’a pas traversé la mort pour y demeurer dans un silence de tombeau. Dieu est tendresse et pitié, proche de tout cœur brisé. Il est aussi la résurrection et la vie, puissance de relèvement et justice des opprimés. Nous croyons vraiment au pouvoir et à la puissance de la prière. Nous comptons sur celle de toute la Communauté, celle de nos amis, et celle du monde entier.

Encore un peu de temps, Et le Liban refleurira » Is 29, 17

Nous croyons au miracle…

Joumana Khalil

Témoignage de Sr Maya

Sœur Maya, Libanaise, qui vit dans notre foyer de Thy-le-Château en Belgique revient d’un séjour de deux semaines là-bas et voici ce qu’elle raconte en rentrant :

Ce fut providentiel de pouvoir apporter une petite aide, et je crois vraiment avoir pu apporter Jésus dans chaque maison où j’ai été. Je suis édifiée par mes frères et sœurs libanais et toutes ces associations où des hommes et des femmes, des jeunes, se donnent sans compter avec un seul objectif : servir et aider.

Je pars, mais je garde dans mon esprit les visages des gens entaillés par la peine, les yeux éteints par la désolation, les cœurs dépourvus d’espérance pour avoir trop longtemps côtoyé la souffrance, les larmes des vieillards qui pleurent leur terre.

Dans une de mes visites, un papa me disait : « ma fille a vécu en 3 min ce que j’ai vécu pendant 10 ans de guerre ». Et depuis cette déclaration, je me demande : la vie des Libanais ne serait-elle rythmée que par des explosions, des guerres, des assassinats, des meurtres, des disparitions, des catastrophes qui se conjuguent à tous les temps et tous les modes ?

Je pars, en n’ayant pas d’espérance pour ce pays et ceux qui le gouvernent, mais en mettant mon espérance en Dieu qui accomplit sa parole : « Encore un peu de temps, et le Liban refleurira. » (Is 29, 17)

Sœur Maya

Interview du Père Joseph Karam

Le Père Joseph de la Miséricorde, de notre foyer du Liban, a été interviewé par un prêtre de Hong-Kong sur la situation du pays.
A voir ici en anglais sous-titré en anglais :

 

Découvrez la communauté du Liban

en mission pendant la crise du Covid

 

Vendredi 4 septembre, à l’appel du pape François pour prier et jeûner pour le Liban, le frère Joseph Karam, de la Communauté des Béatitudes présente sur place, a participé à une rencontre de prière sur internet. Vous pouvez revivre cette veillée de prière !

Joumana Khalil

Auteur : Joumana Khalil

Libanaise, Joumana est membre de la Communauté des Béatitudes depuis 2003 et consacrée dans le célibat. Elle enseigne la théologie à l'université jésuite St Joseph de Beyrouth.

Articles qui peuvent vous intéresser

Du « foot for Jesus »

Certaines activités d’accueil ont pu reprendre dès le début de l’été dans notre Communauté de Nouan-le-Fuzelier. Parmi elles, une retraite toute particulière : allier la pratique du

Congrès Mission : guérir, bâtir et annoncer !

La 6ème édition du Congrès Mission aura bien lieu ! En effet, malgré les mesures « sanitaires », le Congrès est maintenu même s’il sera un peu réduit. Nous vous donnons donc rendez-vous

Du tennis à la rencontre de Dieu

Tandis qu’approchent les Internationaux de France de tennis de Roland Garros (du 27 septembre au 11 octobre), Frère Pierre de la Communauté des Béatitudes plusieurs fois sélectionné pour le

Articles les plus lus

Les soirées Pétales de roses des Béatitudes en 2020

Les soirées Pétales de roses ! De quoi s’agit-il ? Tout le monde connaît la date du 1er octobre ! Non ? C’est le jour où toute l’Eglise fête sainte

À propos du film « Les éblouis »

Le 20 novembre, est sorti en salle le film Les éblouis, premier long-métrage de la comédienne Sarah Suco en tant que réalisatrice. Un film racontant l’histoire tragique d’une famille victime

Quatre nouveaux prêtres pour le Seigneur !

Nos frères Andreas, Pierre-Marie, Daniel-Maria et Jean ont été ordonnés prêtres le 13 juillet 2019 par Mgr Le Gall, Archevêque de Toulouse, à Lourdes dans la Basilique du Rosaire. Nous

We were unable to confirm your registration.
Your registration is confirmed.

“Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.”