L’amour et les amoureux

Publié le 01 février 2019

La saint Valentin qui a lieu le 14 février, célèbre les amoureux. Nos amours valent-elles tant de boutiques achalandées de cœurs rouges et de publicités romantiques et amusées ? Notre amour est-il vrai ou artificiel, authentique ou intéressé ? Et d’ailleurs qui est ce bon saint Valentin ? En ce mois de février, prenons le temps de revérifier notre amour et sa fécondité.

Saint Valentin a été retiré du calendrier de l’Eglise catholique par Paul VI lors de la réforme du Concile Vatican II à cause de sa vie qui semble légendaire. Mais il ne faut pas oublier que le Pape Alexandre VI l’avait nommé le patron des amoureux en 1496. En 495 déjà, un autre pape, Gélase Ier décidait d’en finir avec la fête païenne de la fécondité qu’était celle des Lupercales, et de la remplacer par le jour des trois saints martyrs appelés Valentin. Un de ces Valentin mariait les chrétiens malgré l’interdiction de l’Empereur qui refusait le mariage…

Cette fête de « saint Valentin » a repris des couleurs ces dernières années en France. D’ailleurs, une association chrétienne « Saint Valentin autrement ! » propose des soirées de couples à cette date dans les paroisses. Et le Pape François a, lui-même, invité des fiancés à une rencontre pour cette occasion.

Le message de la Bible et de l’Evangile nous parle de l’amour sous le thème du don de soi, l’« agape », qui sera traduit en latin par « caritas » (charité). L’ « agape » est un amour désintéressé et sans égoïsme. Saint Augustin dira « Aime et fais ce que tu veux », utilisant le mot latin « dilige » et non « ama », pour parler de l’amour de dilection.
Fêter la saint Valentin, c’est fêter non seulement les amoureux, mais célébrer aussi l’amour vrai et solide, l’amour de dilection qui cherche le bien de l’autre, pour cheminer ensemble vers le bonheur.

A Lourdes, la Vierge révèle à Bernadette qu’elle est infiniment aimée

Cette fête est entourée par le 11 février, mémoire de Notre-Dame de Lourdes et par le 18 février, fête de sainte Bernadette Soubirous. 2019, c’est d’ailleurs « l’année Bernadette ». Cette petite fille, pauvre et illettrée, verra 18 fois la Vierge Marie dans un contexte d’amour. Le 18 février 1858, la Vierge aura cette parole emprise d’amour et de respect : « Voulez-vous me faire la grâce de venir ici pendant quinze jours ?» Bernadette est bouleversée. C’est la première fois qu’on lui dit « vous ». Bernadette, se sentant ainsi respectée et aimée, fait l’expérience d’être elle-même une personne et d’être aimée par Dieu. Le Pape François l’a dit avec ses mots aux jeunes lors des JMJ à Panama : « il ne suffit pas d’être toute la journée connecté pour se sentir reconnu et aimé. Se sentir considéré et invité à quelque chose est plus important qu’être “sur le réseau”. » Donc, l’amour qui respecte et qui invite au dépassement est le véritable amour que nous a rappelé aussi Notre Dame à Lourdes.

« Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même ! »

Et le mois de février se finira par une mémoire bien discrète, celle du bienheureux Daniel Brottier. Il est mort le 28 février 1936 après avoir été directeur de l’Œuvre des Apprentis d’Auteuil. Il est enterré au sanctuaire Sainte-Thérèse-de-Lisieux à Auteuil, dans cette chapelle qu’il a construite pour remercier la petite Thérèse de l’avoir protégé pendant la guerre et d’être la nouvelle maman des orphelins. Il vivra la même confiance qu’elle en la Providence et dira, non sans humour : « Elle a promis de faire tomber des pluies de roses, moi je ferai tomber des pluies de chèques ! ». Il est donc précieux de prier ce petit bienheureux. Petit frère de sainte Thérèse, il pourra dire avec elle : « Aimer, c’est tout donner et se donner soi-même ! ».

Aimer est plus fort que d’être aimé !

Daniel Balavoine chantait, quant à lui : « Aimer est plus fort que d’être aimé ! », en copiant, sans le savoir, sainte Thérèse. Voilà donc deux bons messages pour les amoureux de la saint Valentin : l’amour est est bien plus fort qu’un bon resto ou un peu de romantisme une fois par an…, il est le don de soi durant toute la vie !
Saint Valentin, prie afin que les plaisirs d’amour qui ne durent qu’un instant, ne soient plus chagrins d’amour qui durent toute la vie ! Prie pour que le véritable amour soit célébré et que l’Amour soit aimé !

 

Pour aller plus loin :

Un WE Saint-Valentin ici !

Et un autre là !

Le pélé Béatitudes à Lourdes

Un petit coucou à la Sainte Vierge

Père Benjamin Boisson

Auteur : Père Benjamin Boisson

Prêtre de la Communauté des Béatitudes depuis 1999, maître en théologie et responsable de foyers pendant de longues années, le Père Benjamin Boisson est l'auteur de plusieurs livres aux Editions des Béatitudes, dont un sur l'humour de Dieu. Il propose régulièrement des sessions Rire et Prière. Il vit actuellement sur notre foyer de Nouan-le-Fuzelier.

Articles qui peuvent vous intéresser

Joyeuses fêtes pascales. Il est vraiment ressuscité !

« Voici le Jour que le Seigneur a fait, qu’il soit pour nous jour de fête et de joie ! (Ps 117)   Chers amis, « Le Christ est ressuscité ! Il est

Un petit tour du côté des sœurs…

A l’image du Peuple de Dieu, la Communauté des Béatitudes rassemble dans un même appel à la sainteté, des laïcs, mariés ou non, des consacrés et des prêtres… Tout en

youPRAY, une appli qui nous fait du bien !

youPRAY, une nouvelle application de prière vient de sortir pour la fête des Rameaux. Timothée Berthon, membre laïc de la Communauté des Béatitudes en est à l’origine. Il nous partage

Articles les plus lus

L’abbaye Saint-Martin du Canigou au JT de TF1…

Au cœur des Pyrénées-Orientales, l’abbaye Saint-Martin du Canigou est nichée sur un éperon rocheux à plus de mille mètres d’altitude. Un site exceptionnel que l’on peut visit

professions

Quatre nouveaux profès sous le regard de l’Immaculée

En cette belle solennité de l’Immaculée Conception, quatre de nos frères et sœur faisaient profession perpétuelle des vœux de pauvreté, chasteté et obéissance selon la règle de la Comm

300 saints en puissance pour le Nouvel An !

Du 28 décembre 2018 au 1er janvier 2019, 300 jeunes et communautaires ont décidé de se rassembler à Nouan-le-Fuzelier. Objectif : passer la nouvelle année ensemble et en Dieu. Immersion en

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.