J’étais comme morte et je suis revenue à la Vie !

Publié le 16 février 2019

Nous vous partageons le témoignage de Ludivine, jeune infirmière à Bordeaux, qui vient de participer aux JMJ de Panama avec la Communauté des Béatitudes. Elle nous témoigne :

« Lors de mes dernières Journées Mondiales de la Jeunesse en 2016 à Cracovie, j’ai ressenti l’appel à vivre celles de Panama. « Quoi qu’il arrive et où que je sois, j’y serais ! » Quelle coïncidence en voyant le thème proposé : l’appel de Marie ! Son « Oui », pour suivre le Seigneur en disant : « Je suis la servante du Seigneur : Qu’il me soit fait selon ta parole ».

C’est avec la Communauté des Béatitudes que j’ai pris mon envol pour le Panama. Je ne connaissais pas cette Communauté. C’est un fidèle ami des JMJ précédentes qui m’a orientée vers elle.

Avant de vivre la semaine des JMJ avec le Pape et les jeunes du monde entier, nous avons vécu une semaine de préparation. Un temps essentiel pour ouvrir nos cœurs et bien vivre ces JMJ.

Sur les deux options proposées par la Communauté des Béatitudes, j’avais choisi la première : l’option trek ! Une marche en pleine nature ! Je souhaitais me dépasser et aller plus loin dans mes limites. Soixante jeunes, heureusement guidés, pour vivre ce périple dans la découverte les uns des autres et le nécessaire soutien fraternel.

Une semaine d’effort mais alimentée par… la Parole de Dieu ! Messes en plein-air devant les beautés de la création, au sommet d’une montagne, devant un lac, ou sur une plage… Ce qui nous plongeait encore plus dans la prière et dans la réflexion. Les homélies du Père Etienne nous ont beaucoup marqués, interrogés et inspirés et nous poussaient à échanger entre nous… Notamment sur le besoin d’aller se confesser…

Demander au Seigneur de faire la rencontre personnelle avec Lui

Pour moi cette démarche d’aller demander pardon est très difficile. Ma dernière confession remonte d’ailleurs en 2016… à l’occasion des JMJ de Cracovie.

J’ai parlé de cette difficulté aux frères et sœurs qui nous accompagnaient, mes nouveaux amis ! Sur leurs conseils, j’ai commencé à prier pour pouvoir venir au pied du Seigneur, m’abandonner à Lui et demander pardon. Trouver cette paix intérieure, cette liberté, c’était ma soif. Je Lui ai demandé de Le rencontrer et de recevoir Son amour.

Ce mercredi 23 janvier 2019 arrive. Nous étions à Panama City, la semaine des JMJ venait de commencer la veille. Ensemble nous arrivons dans un parc immense : concerts, animations, films, spectacles, adoration et… confessionnaux.

Avec des amis je vais à l’adoration. Il y avait là, devant, le Saint-Sacrement. Derrière, se trouvait une énorme croix portant Jésus. La lumière qui était projetée sur le Saint-Sacrement enveloppait la croix d’une ombre très profonde. J’étais totalement focalisée sur cette croix, sur la souffrance de Jésus sur la croix. Celle-ci prenait toute mon attention, concentrée et comme obnubilée par celle-ci. Soudain mon amie Violaine me tend un carnet « Comment et pourquoi se faire confesser ? ». Je le lis ! Et pour la dernière fois, je lève les yeux vers la croix, car de façon certaine et confiante, c’est tout mon corps qui se lève… direction, les confessionnaux.

J’arrive et m’effondre physiquement et émotionnellement à genoux devant le prêtre. Je pleurais à chaudes larmes, disant ce qui me travaillait depuis si longtemps. Le prêtre fut à l’écoute, d’une grande gentillesse, sans jugement. Il me fit comprendre l’amour sincère que le Seigneur avait pour moi particulièrement. De retour à l’adoration après le pardon de Dieu, le Saint Sacrement était devenu à mes yeux étincelant. Mon attention se portait, toute entière, sur la seule présence du Corps du Christ, Pain de Vie.

Le lendemain, à la messe quotidienne, l’eucharistie avait pris une toute nouvelle signification, un nouveau souffle. C’était un nouveau jour… Très émue, arrive le chant « Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Me voilà transpercée, mon cœur s’ouvre, ressentant une chaleur inexplicable. Je m’effondre à nouveau en larmes, mais des larmes de joie, des larmes d’amour !

Un retour à la Vie

Ce jour-là, un torrent d’amour s’est déversé sur moi. Cela fait plusieurs jours maintenant que nous sommes rentrés en France… et mon cœur est toujours en joie, mon âme dans la paix. J’étais pourtant, avant ces JMJ, dans une période sombre, perdue dans mes repères, mes projets personnels et professionnels. J’avais ce sentiment de solitude et d’incompréhension sur tout ce qui m’entourait, l’âme triste, comme morte. Ce mercredi 23 janvier 2019 a vraiment marqué mon retour à la vie, me redonnant un cœur tout neuf, rempli d’amour et d’énergie.

Le pape nous appelle à être les disciples missionnaires pour partager l’amour que Dieu a pour chacun. Depuis mon retour en France, il m’a suffi de trois jours pour réaliser les bienfaits de cette rencontre avec Jésus dans mon quotidien. Je vois que mon regard sur les autres a changé, et apparemment ça se remarque. Ce n’est que le début, mes JMJ continuent…

Ludivine »

 

« N’ayez pas peur ! Ouvrez, Ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! »
(Saint Jean-Paul II, fondateur des JMJ)

Ludivine

Auteur : Ludivine

Ludivine est française, de la paroisse Notre-Dame de Pontmain. Elle est actuellement infirmière sur Bordeaux. Elle a participé aux JMJ de Panama avec la Communauté des Béatitudes.

Thèmes

Mots-clés

Articles qui peuvent vous intéresser

Camp Ski et prière… la glisse en louange !

Du 24 février au 2 mars 2019, une vingtaine de jeunes 18-30 ans ont vécu un Camp Ski et Prière dans les Pyrénées, accueilli par la Communauté des Béatitudes de

Partir en pèlerinage au Liban

Le saviez-vous ? Le Liban est aussi une terre biblique ! Plus qu’un pèlerinage, la Communauté des Béatitudes de Nay vous propose du 20 au 30 novembre 2019 une retraite

Mois de mai, mois de Marie

Marie est vénérée dans l’Eglise, particulièrement durant le mois de mai. Partout en France, des chrétiens se retrouvent pour des pèlerinages aux multiples oratoires qui lui sont dédiés. Mari

Articles les plus lus

L’abbaye Saint-Martin du Canigou au JT de TF1…

Au cœur des Pyrénées-Orientales, l’abbaye Saint-Martin du Canigou est nichée sur un éperon rocheux à plus de mille mètres d’altitude. Un site exceptionnel que l’on peut visit

professions

Quatre nouveaux profès sous le regard de l’Immaculée

En cette belle solennité de l’Immaculée Conception, quatre de nos frères et sœur faisaient profession perpétuelle des vœux de pauvreté, chasteté et obéissance selon la règle de la Comm

300 saints en puissance pour le Nouvel An !

Du 28 décembre 2018 au 1er janvier 2019, 300 jeunes et communautaires ont décidé de se rassembler à Nouan-le-Fuzelier. Objectif : passer la nouvelle année ensemble et en Dieu. Immersion en

“Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.”