Congrès Mission : Couples missisonnaires parce que guéris

La fine fleur de la nouvelle évangélisation était réunie à Paris les 27, 28 et 29 septembre dernier, au Congrès Mission, cinquième saison. Des tables rondes sur divers thèmes, autour de la mission dans ses enjeux futurs, ont émaillé cette rencontre.

Une journée spéciale autour des couples missionnaires a permis de comprendre ce qu’un acteur nouveau de l’évangélisation, le couple en tant que tel, portait comme espérance. Une table ronde sur « Couples en crise, que peut Jésus ? », réunissait Mgr Macaire, des couples de Cana et de Priscille et Aquila et moi-même, pour le Parcours Tobie et Sara, dans mon expérience de guérison des couples éprouvés par des crises.

En effet, l’apport de saint Jean-Paul II avec sa théologie du corps et Familiaris Consortio, les synodes sur la famille et Amoris Laetitia du pape François, ouvrent désormais un boulevard à l’action des couples chrétiens comme icônes de l’amour divin, trinitaire et incarné au sein de leur intimité conjugale. Leur sacrement du mariage ajoute à leur sacrement de baptême une force nouvelle pour être témoins.

Mais pour être sauveur avec Jésus, il faut d’abord se laisser sauver. Mieux que cela, les faiblesses connues au cours des difficultés conjugales ne blessent pas la « force de frappe » missionnaire. Au contraire, elles enseignent la pauvreté évangélique, la beauté du pardon, l’humilité des dialogues de deux pécheurs qui se savent miséricordiés. Le chemin de l’Evangile reste la pauvreté et l’espérance, dispensées dans la vie familiale et dans l’entourage du couple.

Au milieu des attaques si nombreuses qui touchent le mariage et la famille, les moyens simples offerts par l’Evangile et décrits dans les Béatitudes, méritent d’être rendus visibles au-delà des intérieurs domestiques. Le témoignage des couples guéris de leur misère assurent une crédibilité que le monde attend. C’est là que les croix conjugales trouvent toute leur fécondité ! Que le trésor, au creux des vases fragiles, se laisse entrevoir dans les fissures de l’argile.

Dieu se choisit aujourd’hui des couples pas capables, qu’Il rend capables en les choisissant ! Ces couples qui allument régulièrement et courageusement l’interrupteur de leur amour, laissent passer ainsi le courant du Seigneur. Ceux qui sont touchés par des grâces de guérison, deviennent alors ceux qui guérissent les autres par leurs témoignages.

Couples de tous horizons, l’heure de la mission vous appelle en tant que couple à vous engager : préparation au mariage, parcours Alpha Couples, présence dans l’éducation, en particulier affective et sexuelle des adolescents, soutien des prêtres isolés. Votre fragilité porte la miséricorde et la tendresse de Dieu. A voir votre amour fragile mais beau comme le cristal, le monde verra la beauté de Dieu.

 

Père Michel Martin-Prével

Le Père Michel Martin-Prével, est fondateur du Parcours Tobie et Sara. Entré à la Communauté des Béatitudes en famille en 1981, il s’est trouvé veuf après 32 ans de mariage. Il a été ordonné prêtre en 2009 et accompagne beaucoup de divorcés et de couples en difficulté. Auteur de livres sur le divorce, la famille, et prédicateur de retraites de couples et de familles, il anime les Parcours Tobie et Sara avec une équipe d’accompagnants laïcs et religieux formés pour cela.

Thèmes

, , , ,

Etiquettes

ARTICLES QUI PEUVENT VOUS INTÉRESSER

Je souhaite recevoir vos newsletters

*Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.

L'été avec les Béatitudes

Se ressourcer cet été en famille, en couple ou individuellement,
entre jeunes ou enfants...