Camp Ski et prière… la glisse en louange !

Publié le 14 mai 2019

Du 24 février au 2 mars 2019, une vingtaine de jeunes 18-30 ans ont vécu un Camp Ski et Prière dans les Pyrénées, accueilli par la Communauté des Béatitudes de Nay et animé par quelques frères et sœurs. Un temps sportif, fraternel et spirituel !

Récit et témoignage…

« Cela fait maintenant deux mois que nous sommes rentrés de ce magnifique Camp Ski, à Nay ! Retour to schuss dans le monde, gonflés à bloc par des temps de ski, de prière et de fraternité que nous ne sommes pas près d’oublier ! Décidément, la formule sport-prière proposée par les Béats a encore cartonné !

En février, une vingtaine de jeunes se sont retrouvés dans les Pyrénées. Pendant une semaine, nous avons dévalé les pistes sous une météo radieuse, accompagnés par les frères et sœurs de la communauté, qui skient d’ailleurs avec grande classe !

Chaque jeune a su trouver sa place au sein du petit groupe que nous formions. Vive les allers-retours à la station et les montées en télésièges ! Quoi de mieux pour faire connaissance et discuter de sujets plus ou moins bétons qui étonnent les voisins, embarqués sur les mêmes télésièges ! Nous avons ainsi pris le temps de nous connaître et de créer des liens très fraternels qui perdurent ! Un bon nombre étant originaire de Paris, il n’est pas rare de retrouver des plans chapelet/messe-bières dans la capitale 😊.

Le camp s’est terminé en beauté, avec une journée à Lourdes ou Marie nous attendait. Au programme, messe à la grotte et (re)découverte des messages de la Vierge. Certains ont prolongé ce temps au sanctuaire tandis que les autres se sont rendus aux thermes pour une après-midi détente bien méritée !

La semaine a été rythmée par des temps de prières et de grâces. Des témoignages marquants, des enseignements ou l’adoration ont porté chacune de nos veillées, touchantes par leur simplicité et leur profondeur. Nous avons tous été marqués par l’accueil familial que nous a réservé la maison de Nay. Les frères et sœurs ont adapté leur rythme à celui – un peu – plus aléatoire de notre petit groupe ! Nous les remercions de tout cœur pour ce temps donné, leur prière, et leur joie dans le service !

Enfin, mille mercis Seigneur, pour toutes les grâces que Tu as déposées en nos cœurs ! Bénis soit Tu pour la beauté de Ta création et pour ce temps de joie que Tu nous as donné de vivre ! »

Maguelone, étudiante à l’Agro de Toulouse

Et d’autres encore…

À la suite d’une messe, j’ai reçu une grâce toute particulière du Seigneur. Il m’a donné un grand désir du Ciel et l’espoir de le rencontrer réellement un jour prochain. Comme j’ai hâte de me retrouver à ses côtés et de ne plus jamais le quitter ! Ça sera la Béatitude éternelle.

***

Un camp super, avec tout de suite un groupe uni par la prière et par le sport ! Aujourd’hui, nous voulons nous revoir tous dès que possible ! Habituellement en sortie de camp les liens se perdent, je sens que le Seigneur a tissé des liens très forts entre nous pour faire de grandes et belles choses autour de nous en rayonnant de la joie des béatitudes !

***

Ce camps fut pour moi, une grande bouffée d’oxygène et de Saint Esprit !! Je n’ai pas regardé mon portable 1 minute, c’est pour dire ! Près d’une semaine après, je ne redescends toujours pas de mon petit nuage.

Je crois que le point fort de cette semaine fut que nous soyons que 20 jeunes. Nous avons eu le temps de tous nous connaitre et de créer des liens très fraternels. Vive les télésièges !!! Cela nous a aussi permis d’être proches des communautaires qui sont porteurs de témoignages qui m’ont touchés droit au cœur.

Aussi, j’ai particulièrement aimé partager la prière des heures avec la communauté. J’ai redécouvert ce que c’est de commencer, de passer et de finir la journée avec le Seigneur.

Enfin, l’apothéose fut pour moi la journée à Lourdes. J’ai vécu les 4 jours de skis et prières comme un entraînement pour accueillir la rencontre avec Marie et ça n’a pas raté ! Mon cœur a été renversé et je suis repartie dans une grande paix que j’avais depuis très longtemps perdue.

Mille mercis les Béat’ pour cette fabuleuse semaine ! Mille mercis Seigneur pour toutes les grâces que tu nous as donné !

 

Fr. Andreas du Cœur Immaculé de Marie

Auteur : Frère Andreas du Cœur Immaculée de Marie

Frère Andreas, originaire de Suisse est responsable de la pastorale des jeunes pour la Communauté des Béatitudes. Il est sur le Foyer de Nouan-le-Fuzelier et sera ordonné prêtre le 13 juillet 2019 à Lourdes.

Articles qui peuvent vous intéresser

Open Heaven, un festival pour bien commencer l’année !

 Ça sent l’été… Des supers plans vacances entre amis, une colloque pour la rentrée, agenda acheté… tout est calé pour un été de rêve avant de démarrer une nouvelle

12 ordinations aux Béatitudes

Rendons grâce au Seigneur pour nos quatre frères qui seront ordonnés prêtres par Mgr Le Gall, Archevêque de Toulouse, à Lourdes à la Basilique du Rosaire, le 13 juillet 2019

Vie d’oraison (2) : L’union à Dieu

Notre vocation : l’union à Dieu ! « Je ferai de toi mon épouse pour toujours, je ferai de toi mon épouse dans la justice et le droit, dans la

Articles les plus lus

L’abbaye Saint-Martin du Canigou au JT de TF1…

Au cœur des Pyrénées-Orientales, l’abbaye Saint-Martin du Canigou est nichée sur un éperon rocheux à plus de mille mètres d’altitude. Un site exceptionnel que l’on peut visit

professions

Quatre nouveaux profès sous le regard de l’Immaculée

En cette belle solennité de l’Immaculée Conception, quatre de nos frères et sœur faisaient profession perpétuelle des vœux de pauvreté, chasteté et obéissance selon la règle de la Comm

300 saints en puissance pour le Nouvel An !

Du 28 décembre 2018 au 1er janvier 2019, 300 jeunes et communautaires ont décidé de se rassembler à Nouan-le-Fuzelier. Objectif : passer la nouvelle année ensemble et en Dieu. Immersion en

“Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.”