Eschatologiczne oczekiwanie : Maranatha

L’Eglise confesse le mystère de la foi dans chaque célébration eucharistique : « Nous proclamons ta mort, Seigneur, et nous glorifions ta résurrection jusqu’à ce que tu viennes dans la gloire ! »

La Communauté attend avec toute l’Eglise la venue de Jésus dans la gloire, le jour où toute l’humanité et toute la création seront unies dans l’amour de Jésus-Christ.

Saisie par cette urgence eschatologique et tendue vers la perfection du monde à venir, la Communauté « gémit et soupire » (Rm 8, 22) avec la création tout entière dans une prière incessante et vigilante : « Maranatha – viens, Seigneur Jésus ! »

Dans cette attente, elle a à cœur de veiller dans la prière en portant particulièrement cinq points d’intercession.

Nous consacrons les cinq premières nuits de la semaine à des intercessions particulières. Nous prendrons un moment de la nuit, en communauté ou seul, selon l’usage du lieu, pour répandre notre cœur devant le Seigneur notre Dieu. (cf. Livre de Vie, n° 42)

  • Le lundi : la Parousie
  • Le mardi : l’unité
  • Le mercredi : les vocations
  • Le jeudi : la proclamation du Royaume de Dieu
  • Le vendredi : l’accomplissement de dessein de Dieu sur Israël

La Communauté proclame par sa vie, en une annonce implicite et explicite, la réalité du Royaume et l’imminence de son avènement. (cf. Livre de Vie, n° 5)