Attente eschatologique : Maranatha !

L’Église confesse le mystère de la foi dans chaque célébration eucharistique : « Nous proclamons ta mort, Seigneur, et nous glorifions ta résurrection jusqu’à ce que tu viennes dans la gloire ! »

La Communauté attend avec toute l’Eglise la venue de Jésus dans la gloire, le jour où toute l’humanité et toute la création seront unies dans l’amour de Jésus-Christ.

Saisie par cette urgence eschatologique et tendue vers la perfection du monde à venir, la Communauté « gémit et soupire » (Rm 8, 22) avec la création tout entière dans une prière incessante et vigilante : « Maranatha – viens, Seigneur Jésus ! »

 

Dans cette attente, elle a à cœur de veiller dans la prière en portant particulièrement cinq points d’intercession.

 

Le lundi : la Parousie
« Car le Seigneur nous a enseigné à dire : « Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. » Il nous apprend aussi que la prière des élus peut abréger le jour de l’épreuve pour le monde. Enfin, Il nous invite à répondre à son invitation : « Veillez et priez car vous ne savez ni le jour, ni l’heure » ; « heureux les serviteurs que leur maître trouvera veillant lors de sa venue ». » (Livre de Vie, n°43)

 

Le mardi : l’unité
« Nous ne pouvons croire que la prière du Christ lui-même ne puisse être entendue du Père et exaucée, lorsqu’avant sa Passion, Il dit : « Je leur ai donné la Gloire que Tu m’as donnée pour qu’ils soient un comme nous sommes Un, Moi en eux et Toi en Moi, afin qu’ils soient parfaits dans l’unité. » Or, le Maître des siècles, qui poursuit son dessein de grâce avec sagesse et patience à l’égard des pécheurs que nous sommes, a commencé en ces temps qui sont les derniers, à répandre plus largement, dans le cœur des chrétiens divisés, l’esprit de repentir et le désir de l’union. Nous prierons pour que cesse le scandale de la division dans le Corps même du Christ, en suppliant le Père de susciter le dialogue là où il y a l’endurcissement, d’inspirer aux chefs des Églises de donner à tous la passion de l’Unité. » (Livre de Vie, n°44)

 

Le mercredi : les vocations
« Le Saint Concile affirme que l’« action concertée de tout le peuple de Dieu pour cultiver les vocations, répond à l’action de la Providence divine. C’est cette dernière qui choisit certains hommes pour les faire participer au sacerdoce hiérarchique du Christ et qui leur accorde les dons nécessaires et les aide de sa grâce. » Nous prierons également pour tous ceux qui, à des degrés divers, servent dans l’Église du Christ ainsi que pour toutes les familles religieuses. Nous porterons particulièrement les vocations sacerdotales dans notre intercession, car déjà les champs sont blancs pour la moisson mais les ouvriers peu nombreux. » (Livre de Vie, n°45)

 

Le jeudi : la proclamation du Royaume de Dieu
« Nous prierons pour tous ceux qui, à un titre ou à un autre, proclament la venue du Royaume de Dieu et pour tous ceux « qui achèvent dans leur corps ce qui manque à la Passion du Christ pour son corps, qui est l’Église ». Que Dieu appuie « leur témoignage par des signes, des prodiges, des miracles de toute sorte, ainsi que par des communications d’Esprit Saint qu’Il distribue à son gré ». » (Livre de Vie, n°46)

 

Le vendredi : l’accomplissement du dessein de Dieu sur Israël
« Saint Paul nous parle du mystère d’Israël comme connaturel au mystère de l’Église quand il dit : « Je ne veux pas, frères, vous laisser ignorer ce mystère, de peur que vous ne vous complaisiez en votre sagesse. Une partie d’Israël s’est endurcie jusqu’à ce que soit entrée la totalité des païens, et ainsi tout Israël sera sauvé. » Totalité des nations et totalité d’Israël se trouvent ainsi unies dans une communauté de destin. L’intercession pour le peuple juif trouvera donc une place importante et privilégiée dans notre prière pour l’Église universelle et pour l’accomplissement des temps. » (Livre de Vie, n°47)

La Communauté proclame par sa vie, en une annonce implicite et explicite, la réalité du Royaume et l’imminence de son avènement. (cf. Livre de Vie, n° 5)

 

Votre don sera reçu par la Fondation pour le Clergé, en faveur de la Communauté des Béatitudes et les données recueillies sur le formulaire de don serviront aux communications de la Communauté des Béatitudes et de la Fondation pour le Clergé.